Nations League

Cette nouvelle compétition pourrait réserver quelques surprises.

1 Le tirage de la phase finale de l’Euro, le 1er décembre 2019, pourrait ne pas être définitif ! Celui-ci comportera des points d’interrogation puisque les barrages ne se dérouleront qu’en mars 2020 (voir ligne du temps ci-dessous). L’UEFA prévoit, le 1er avril 2020, "un nouveau tirage au sort de la phase finale si nécessaire". En cas de match à risque, par exemple…

2 Cette compétition est un héritage de l’ère Platini, encore président de l’UEFA au moment de sa création. L’idée initiale du Français était de remplacer les matches amicaux et de rendre plus attractives les trêves internationales. Et, ainsi, de revaloriser les droits TV. Il reste toutefois de la place pour les "amicaux" (comme Écosse-Belgique) sans pour autant alourdir le calendrier des équipes nationales.

3 À propos de droits télévisés, la compétition est à suivre sur RTL (pour les matches des Diables) et sur Eleven (pour tous les autres matches). Le partenariat entre La DH et Eleven Sports vous permettra ainsi de voir toute une série de matches sur notre nouveau site 100 % sport, LesSportsPlus.be. À commencer par Allemagne-France et Portugal-Croatie, ce jeudi.

4 Seulement trois pays ont exprimé leur volonté d’accueillir la phase finale de juin 2019. Il s’agit de l’Italie, de la Pologne et du Portugal. Si les Diables terminent en tête de leur groupe, ils affronteront les autres vainqueurs de groupe de la Ligue A dans l’un de ces pays, sous forme de demi-finale et de finale. Hasard du tirage au sort : ces trois nations s’affronteront dans le groupe 3 de la Ligue A et l’une d’elles sera forcément qualifiée pour le final four, qu’elle pourrait jouer à domicile…

5 La Fédération belge est assurée de toucher 1,5 million d’euros comme les onze autres fédés de la Ligue A. Chaque vainqueur de groupe remportera 1,5 million supplémentaire et le vainqueur final touchera 4,5 millions. Au total, l’Union belge pourrait récolter 7,5 millions. Sur lesquels elle ne crachera pas, malgré les 22 millions d’euros touchés pour la troisième place du Mondial.

6 La deuxième édition de la Nations League, si elle voit le jour, risque d’amener son lot de calculs, d’autant qu’il n’a pas encore été confirmé que celle-ci offrira des billets de barragiste pour le Mondial. Les quatre équipes promues de Ligue D en Ligue C au terme de la première édition pourraient tout mettre en œuvre pour retourner en bas de l’échelle et ainsi obtenir plus facilement une place de barragiste en vue de l’Euro 2024…