Football Le renfort iranien du Sporting jouera ses premières minutes avec ses nouvelles couleurs ce samedi face au Cercle Bruges.

C’est un moment qui est souvent attendu par les joueurs mais aussi par les suiveurs : le premier match amical de la nouvelle saison.

Pour Charleroi, il a lieu ce samedi, à Kortemark, face au Cercle Bruges (coup d’envoi à 18h). L’occasion pour Felice Mazzù de donner du temps de jeu à une large partie de son groupe (sauf à Nurio, blessé à la cheville, à Zajkov, qui souffre d’une pubalgie, à Rezaei, qui a écourté l’entraînement de vendredi suite à une douleur au genou et à Stevance, ménagé suite à un ongle incarné) et à deux jeunes (Maxime Busy, un arrière droit, et Gaëtan Gall, un médian).

Parmi les joueurs qui auront du temps de jeu, on compte deux de ses trois recrues estivales (Gholizadeh ne revenant que le 7 juillet) : Perbet, que tout le monde connaît déjà, et Noorafkan, que l’on va découvrir.

"Pour l’instant, tout se passe très bien avec Omid", indiquait Felice Mazzù lundi lors de sa première conférence de presse de la saison 2017-2018. "J’ai eu une bonne discussion d’une demi-heure avec lui. Il se débrouille bien en anglais et on remarque tout de suite qu’il s’agit d’un garçon avec une superbe attitude et une bonne mentalité. Comme Rezaei, c’est quelqu’un de très respectueux et je suis en train de me dire que les Iraniens sont des gens vraiment très bien (large sourire)."

Et footballistiquement , où le coach carolo compte-t-il utiliser sa nouvelle recrue ?

"Il peut évoluer à plusieurs positions (dans l’entrejeu, comme milieu gauche, comme arrière gauche…) et il n’a émis aucun souhait en particulier. Son souhait est simplement de jouer, peu importe la position. Il m’a dit qu’il jouerait où j’aurai besoin de loin. Je vais donc mettre à profit les matches amicaux pour voir à quelle place il se défend le mieux."

Ce samedi, c’est en tant que médian gauche qu’Omid Noorafkan sera testé face au Cercle. Il recevra, comme tous les joueurs du noyau, 45 minutes de jeu.