Football La Pro League, qui défend les droits des 24 clubs professionnels belges, a pris en considération la proposition effectuée par Vincent Mannaert d'octroyer plus d'argent provenant des droits télévisés aux clubs qui comptent le plus de joueurs belges dans leurs effectifs.


La Pro League, qui défend les droits des 24 clubs professionnels belges, a pris en considération la proposition effectuée par Vincent Mannaert d'octroyer plus d'argent provenant des droits télévisés aux clubs qui comptent le plus de joueurs belges dans leurs effectifs. "Mais nous voulons d'abord prendre une série de mesures cohérentes au lieu de faire des petits ajustements ça et là", a commenté jeudi le CEO de la Pro League Pierre François.

Le manager du Club de Bruges a rendu public cette proposition dans les colonnes de 'Het Nieuwsblad' jeudi matin. Pierre François a rapidement fait savoir qu'il s'agissait d'une proposition "plus que négociable" et que celle-ci serait à l'agenda de la prochaine assemblée générale prévue le 14 décembre prochain. "Mais rien ne va changer cette année", a précisé le CEO de la Pro League.

François a d'ailleurs souligné les autres initiatives prises par la Pro League pour augmenter le nombre de joueurs belges dans le football professionnel.

"La richesse des clubs professionnels belges réside dans la formation de leurs jeunes. Afin d'éviter que nos jeunes joueurs partent à l'étranger, la Pro League collabore avec le syndicat de sportifs Sporta et avec le ministre du Travail Kris Peeters (CD&V) pour adopter un arrêté royal. Celui-ci doit donner la possibilité aux jeunes joueurs (à partir de 15 ans) de signer un contrat semi-professionnel. Ce changement sera alors intégré dans la nouvelle convention collective du travail. Cela va nous permettre de garder nos meilleurs talents en Belgique, ce que nous n'avons pas pu faire avec des joueurs comme Zinho Vanheusden (Inter Milan) et Thibaud Verlinden (Stoke City)."

A partir de lundi, Pierre François va travailler également avec Voetbal Vlaanderen et l'ACFF (Association des Clubs Francophones de Football). Le CEO de la Pro League va leur présenter un plan qui consiste à faire participer les jeunes espoirs des clubs professionnels à des matches de première et deuxième division amateurs. "Beaucoup de talents quittent la Belgique car ils trouvent les championnats de jeunes trop faibles", a expliqué François.

La Pro League veut en outre en finir avec les clubs belges qui se 'piquent' le jeunes joueurs entre eux. "C'est contre-productif pour la formation des jeunes. Nous allons établir un réglement interne pour mettre au ban ce genre de pratiques" a conclu François qui mettra ce dossier également à l'ordre du jour le 14 décembre.