Football

BRUXELLES L'Union Belge de Football a décidé de remettre toutes les rencontres de ce week-end dans les divisions 2 et 3 du championnat de Belgique de football. Cette remise est le résultat de la réunion de crise, qui s'est tenue ce vendredi après-midi à l'URBSFA, entre la Fédération, les ligues de 27me et 3ème division et les clubs de l'UR Namur et Verbroedering Geel.

"Il n'y aura pas de matches ce week-end en deuxième et troisième divisions. L'ordonnance du président du tribunal des référés de Namur était claire ce matin. Avec une astreinte de 75.000 euros qui nous pend au-dessus de la tête, nous ne pouvons prendre aucun risque", a déclaré à sa sortie de réunion François De Keersmaecker, le président de l'URBSFA.

"La réunion de concertation de cette après-midi a été très positive, mais son contenu demeure confidentiel. Les discussions vont encore se prolonger. Ce que je peux dire c'est qu'il y aura mercredi soir à 20h00 une Assemblée Générale des clubs de deuxième et troisième divisions."
"Quoi qu'il en soit, il est absolument nécessaire que la situation s'éclaircisse dans le courant de la semaine prochaine. Je n'irai de toute façon pas au Kazakhstan. Je reste en Belgique", a poursuivi le président. "Il s'agit d'une mauvaise série dont je me serais bien passé. Il est dommage que certains clubs ne savent pas se ranger derrière des décisions prises par les organes fédéraux dans lesquels siègent des personnes qu'ils ont eux-mêmes choisies. Si l'on continue à procéder de la sorte, il sera de plus en plus difficile d'organiser une compétition d'une manière normale."

L'ensemble du conflit avait débuté à la fin de la dernière saison lorsque Geel avait remporté le tour final de D3 et avait ainsi glané le droit de monter en D2. Mais le club anversois n'obtenait sa licence qu'en appel, ce que Namur allait contester avec succès devant les tribunaux, réclamant dès lors de pouvoir se substituer à Geel en D2. A l'inverse le club flamand introduisait une action devant le tribunal de Turnhout afin de l'autoriser à participer au championnat de Division 2. Le Tribunal de Turnhout s'était déclaré incompétent et avait renvoyé le dossier au Tribunal de première instance de Namur. Geel allait ensuite en appel de cette décision, et saisissait aussi la FIFA.

La cour d'appel de Liège était enfin saisie par l'UR Namur contre la décision des ordonnances des deux premiers référés du Tribunal de première instance de Namur (licence suspendue de Geel et non promotion en D2 de l'URN).

Le 25 septembre, l'affaire doit aussi encore être jugée au fond soit au tribunal de Namur soit au tribunal de Mons, à moins qu'une solution à l'amiable ne soit trouvée d'ici là.