Football

Le Diable Rouge devrait disputer ses premières minutes contre Manchester City.

"Dendoncker est proche de revenir et il pourrait être dans l’équipe pour samedi", a déclaré le coach des Wolves Nuno Espirito Santo ce vendredi. Encore à cours de forme physique pour le match de samedi dernier à Leicester City, l’ex-Anderlechtois semble désormais fin prêt à découvrir la Premier League. Et pas face à n’importe quel adversaire !

C’est ni plus ni moins avec le champion en titre et grand favori à sa propre succession que Leander Dendoncker pourrait croiser le fer. Une entrée en matière rêvée et un défi de taille contre Vincent Kompany et sa bande (qui est privée de Kevin De Bruyne pour environ 3 mois). Le Diable Rouge, transféré il y a deux semaines pour 15 millions d’euros, se testera directement face à ce qui se fait de mieux en Angleterre, voire en Europe : Agüero, Sané, Silva, Sterling, Gabriel Jesus,… Une occasion à saisir pour déjà se démarquer.

Ce retour aux affaires de Dendoncker un mois et demi après la Coupe du Monde devrait en faire le plus grand bien aux Wolves. L’équipe dirigée par Nuno Espirito Santo n’a pas idéalement commencé sa saison : un partage à domicile face à Everton (2-2) puis une défaite à Leicester City (2-0). La défense a déjà été battue à quatre reprises et l’arrivée du Diable Rouge devrait apporter davantage de muscles et de justesse.

Reste à savoir à quelle position évoluera le polyvalent joueur de 23 ans. Tantôt utilisé dans le milieu à Anderlecht, tantôt placé en défense avec les Diables Rouges, Leander Dendoncker est davantage considéré comme un médian défensif par son coach. Mais le technicien portugais est un adepte d’une défense à trois et d’un système en 3-4-2-1. Comme Roberto Martinez avec la Belgique… Cette double facette multipliera en tout cas les chances de Dendoncker d’apparaître sur la pelouse.

Et même si Wolverhampton n’a pas encore gagné, ce système sera maintenu. "Il faut s’adapter, bien sûr, car on joue contre une très bonne équipe, mais nous n’allons pas tout changer. Lorsque vous construisez quelque chose, vous devez vraiment croire en ce que vous faites", a commenté Nuno Espirito Santo..