Racisme à l'Euro: procédures contre l'Espagne et la Russie

Publié le - Mis à jour le

Football

L'Espagne, toujours en course, est visée pour le match contre l'Italie le 10 juin

VARSOVIE Deux procédures disciplinaires ont été ouvertes mardi contre les fédérations d'Espagne et de Russie pour comportements et chants racistes de certains de leurs supporters durant l'Euro-2012, a annoncé l'UEFA.

L'Espagne, toujours en course, est visée pour le match contre l'Italie le 10 juin. Le sélectionneur de l'Italie Cesare Prandelli avait pourtant catégoriquement démenti le 11 juin que Mario Balotelli, Italien de parents ghanéens, ait été visé par des chants racistes lors du nul contre l'Espagne (1-1) dans le match du groupe C à Gdansk.

La Russie, éliminée, est visée pour le match contre la République Tchèque le 8 juin à Wroclaw. L'Association basée en Pologne, "Never Again" ("Plus Jamais"), membre du réseau FARE (football contre le racisme en Europe), soutenu par l'UEFA, avait rapporté un incident à caractère raciste au lendemain de ce match remporté par les Russes contre la République Tchèque (4-1).

"Notre observateur a entendu des cris de singe adressés par quelques supporteurs russes au joueur tchèque Theodor Gebreselassie", de père éthiopien, avait assuré "Never Again". L'instance disciplinaire se penchera sur ces cas jeudi.

La Russie est en outre toujours menacée par un retrait de six points dans les qualifications de l'Euro-2016 en cas de nouvelles exactions d'hooligans russes, qui avaient agressé des stadiers à Wroclaw le 8 juin. Les actes de racisme étudiés jeudi ne devraient avoir aucun effet sur le sursis imposé aux Russes jusqu'a l'automne 2015 (fin des barrages) dans le cas des hooligans.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner