Football

KVC Houtvenne - RC Villers La Ville

Quatre minutes seulement après l’ouverture du score local sur corner, Loïc Brichart reprenait victorieusement un coup de coin de Magnoni et remettait les équipes à égalité, peu après le quart de jeu. On pensait alors les Brabançons wallons capables de créer un exploit.
Cinq minutes avant la pause, les Anversois prenaient de vitesse la défense locale pour repasser devant au marquoir. Puis quinze minutes après le repos, c’est à nouveau sur corner qu’ils tuaient tout suspense (3-1). "Nous étions sur un petit nuage, mais j’avais dit à mes joueurs que ce match serait plus difficile encore. Ils ont fait preuve de solidarité et de courage, c’était donc un excellent match de préparation. Nous nous sommes battus jusqu’au bout et avons même encore eu deux ou trois frappes en fin de match, alors qu’on jouait en homme contre homme derrière."

K.S.V. Oudenaarde - R. Leopold F.C.

Il s’en est fallu de très peu que le Léo ne réussisse l’exploit de se qualifier face à une bonne équipe de D1 amateurs. Il aura en effet fallu recourir aux tirs au but pour départager les protagonistes et pas moins de 16 tentatives furent nécessaires, avec à la clé une qualification pour les Flandriens.

K.M.S.K. Deinze - BX Brussels

Face à une équipe de Deinze au sein de laquelle on retrouvait des garçons comme De Greef, Lallemand ou Le Postollec, les joueurs du BX Brussels n’ont pas vraiment eu voix au chapitre. Déjà menés 4-0 à la pause, les Jettois ont limité la casse en seconde période, face à une formation qui affichera certaines ambitions en D1 amateurs.

US Rebecquoise - SC Antwerpen

Rebecq rêvait d'affronter l'Union au 5e tour, un souhait collectif finalement évaporé à la nuit tombée lorsque Roef repoussa l’envoi de Mucci à l’issue d’une séance de tirs au but dont Frédéric Stilmant savait le caractère aléatoire. "Nous sommes sortis à la loterie mais j’ai quand même vu beaucoup de bonnes choses. Du seul point de vue de l’intensité, c’est un match de référence auquel j’ai assisté. L’opposition était de taille. Nous savions que la partie ne serait pas facile à négocier mais mise à part cette frappe ratée des cinquante mètres qui nous a été fatale, nous n’avons concédé aucune occasion franche. Leur impact physique, à 1-1, ne nous a plus permis de proposer suffisamment de football pour reprendre le dessus."

Wavre Sport Fc - R. Excelsior Virton

Dépassés dès les premières secondes, ils étaient déjà menés au bout de 80 secondes lorsque Lecomte obtenait et convertissait un penalty. Kore, l’ancien attaquant de Rebecq, plantait un doublé alors que Virton inscrivait deux autres buts avant la pause et en ajoutait encore deux au retour des vestiaires. "On a pris sept buts mais je pense que dans leur série, ils mettront 3-4 buts à quelques équipes. Il y avait une différence de niveau sur papier et elle s’est rapidement confirmée sur le terrain", reconnaît Pascal Pilotte.

R.W.D.M. - SK Pepingen-Halle

Il n’a fallu que 23 minutes pour que le RWDM plie la rencontre. Brouckaert ouvrait la marque sur un penalty obtenu par Mbuba alors que Binst ponctuait d’une reprise de la tête une phase arrêtée répétée à l’entraînement. 2-0, la messe était dite, d’autant que Kenzo Dailly voyait rouge sur la phase amenant le coup franc du 2-0. "J’avais rêvé d’un tout autre scénario. Je ne pensais jamais que ce match que j’attendais tant allait prendre fin au bout de vingt minutes", confiait le fils de Thierry Dailly. "Une exclusion un peu sévère", ajoute le président molenbeekois.
Le RWDM, même s’il a encaissé un but sur penalty avant la pause, s’est montré maître de son sujet. Les attaquants ont multiplié les occasions, Mbuba a trouvé le chemin des filets pour la première fois depuis la reprise et Kindermans a gratifié le public d’un sublime coup franc, pour une victoire finale de 5-2. "Je vais surtout retenir la qualification et les très nombreuses occasions créées", lance Drazen Brncic.