Football

Jorge Sampaoli a donné son accord pour quitter son poste de sélectionneur de l'Argentine après l'échec des Albicelestes de Lionel Messi, éliminés en 8e de finale de la Coupe du monde 2018, assure dimanche la presse de son pays.

"Jorge Sampaoli n'est plus le sélectionneur de l'Argentine", écrit ainsi le journal sportif Olé, sans citer aucune source. L'accord porte sur le versement d'une somme de 2 millions de dollars US, il ne manque que la signature".

Un montant qui correspond à celui avancé par Clarin, l'autre quotidien dont les informations coïncident avec celle de Olé alors que les deux journaux précisent que l'annonce sera officialisée lundi.

Selon Clarin, cette somme "avantage" la fédération argentine de football (AFA) puisque "la clause de départ du technicien s'élevait à plus de 8 millions de dollars".

Depuis l'élimination de la bande à Leo Messi face à la France (4-3), les jours de l'entraîneur de 58 ans semblent comptés, même si son contrat court jusqu'en 2022.

Aux manettes de la sélection depuis le 1er juin 2017, Sampaoli a dirigé l'Albiceleste durant 15 rencontres, avec un bilan de 7 victoires, 4 matches nul et 4 défaites. Avec la sélection du Chili, qu'il a dirigée de 2012 à 2016, il a gagné la Copa América en 2015.

L'Argentine, qui a eu toutes les peines du monde à se qualifier pour le Mondial-2018 alors qu'elle restait sur trois échecs en finale (Mondial-2014, Copa America 2015 et 2016), a connu un tournoi mouvementé en Russie et les médias locaux se déchaînent sur les Albicelestes depuis leur retour, assurant qu'il y avait une crise interne dans la sélection et que la rupture était consommée entre le sélectionneur et ses cadres.

Selon la presse argentine, Ricardo Gareca, sélectionneur du Pérou, et Matias Almeyda, l'entraîneur de Chivas (Mexique), sont en pointe pour remplacer Sampaoli alors que les ex-champions du monde Diego Maradona (1986), pour un 2e mandat après celui de 2008-2010, et Mario Kempes (1978) ont manifesté leur intérêt pour le poste.

Les noms de Mauricio Pochettino (Tottenham) et Marcelo Gallardo (River Plate), voire également celui de Pep Guardiola (Manchester City) ont également été cités alors que l'ex-milieu de devoir Diego Simeone (Atlético Madrid) recueille lui la majorité des suffrages de la population.