Simeone: "On se prépare toute une vie pour jouer une finale"

Publié le - Mis à jour le

Football

Pour l'entraîneur argentin de l'Atletico Madrid, la finale de l'Europa League qui se disputera demain entre les "Colchoneros" et l'Athletic Bilbao est à la fois "spécial et unique"

MADRID Est-ce plus excitant de préparer une finale comme joueur ou comme entraîneur ?

"J'ai connu une finale (de C3) avec la Lazio. Comme entraîneur c'est bizarre, c'est mieux à vivre comme joueur, c'est sûr. Comme entraîneur, il y a beaucoup d'idées, de choses qui vous traversent la tête, on refait le match au moins quatre fois. Quand le joueur entre sur terrain, c'est à lui de jouer, c'est son corps qui répond, c'est pourquoi nous avons besoin d'une équipe qui ait de la personnalité. Une finale, c'est toujours spécial, unique, on se prépare toute la vie pour en jouer, parfois on a la possibilité d'en jouer plusieurs sur quelques années".

Vous êtes arrivé en décembre 2011 seulement...

"Les joueurs ont toujours bien répondu depuis mon arrivée. C'est un groupe qui voulait surmonter un mauvais semestre. C'est une semaine très importante pour le club: revenir en coupe d'europe, avec la possibilité de revenir en Ligue des champions, mais personne ne nous donnera rien, à nous de travailler pour atteindre les objectifs. On a eu des difficultés avec les blessures de longue durée d'Antonio Lopez et Silvio, mais leurs remplaçants ont bien assuré la relève. J'ai rencontré une équipe et j'avais l'impression de l'entraîner depuis longtemps".

Allez-vous garder vos habitudes pour évacuer l'anxiété d'avant-match ?

"Pour les deux équipes, le mot peur, le mot nervosité existe, on a toujours des craintes avant un match. Quand ça commence, le joueur a la possibilité de jouer, de courir et oublie tout ce qu'il y avait avant. Tout ce qu'on se met dans la tête avant une finale représente un handicap. +'t si je finis champion, et si... et si...' Une finale reste un match de foot où il faut battre l'adversaire, et on n'a pas besoin de beaucoup d'informations. Je vais changer quelques petites choses dans nos habitudes, mais je ne vais pas vous dire lesquelles" (sourire).

Propos recueillis en conférence de presse

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner