Football

L'administration flamande a annoncé vendredi avoir approuvé l'étude d'incidence environnementale préalable à la construction du futur stade national sur le parking C du Heysel. Cette étape de procédure va permettre à la société Ghelamco Invest, qui ambitionne de construire ce futur stade, d'introduire une demande de permis de bâtir à la commune de Grimbergen, sur le territoire de laquelle se trouve le parking C du Heysel, et une demande de permis d'environnement à la province du Brabant flamand.

Fin septembre, le département Mobilité et Travaux publics de la Région flamande avait, dans un avis, posé plusieurs questions sur le volet mobilité du rapport d'incidences pour le projet de stade. Ce qui avait conduit Ghelamco à déposer une version complétée du projet de rapport d'incidences environnementales pour son projet.

Le rapport d'incidences a finalement été validé, a indiqué vendredi le département de l'environnement, de la nature et de l'énergie de l'administration flamande.

Selon elle, les calculs pour les flux de mobilité lors de grands et de petits évènements ainsi que pour le trafic au quotidien sont désormais suffisants, grâce à une augmentation de la capacité d'absorption du nouveau parking, a assuré vendredi Ghelamco.

Le recours aux transports en commun, avec la prolongation de la ligne de métro reliant déjà le plateau du Heysel, et au vélo - 5.000 emplacements de stationnement sont prévus - sera stimulé autant que possible.

L'entreprise doit pouvoir commencer les travaux au début de l'année prochaine avec comme objectif d'être fin prêt pour l'Euro 2020 de football.