Football Avec en moyenne un salaire annuel de 5,9 millions d’euros par Diable, la Belgique se place sur le podium des équipes où les joueurs sont les mieux payés.

Encore une chance que l’incertitude du sport reste de mise et cela même en Coupe du Monde. Un site anglais s’est amusé à calculer le salaire moyen par joueur pour toutes les équipes présentes en Russie. À la suite de ce calcul, un tableau de résultats théoriques a été établi pour les phases de groupes puis pour tout le parcours vers la finale. Et à ce petit jeu, c’est le Brésil qui décrocherait, dans quelques semaines, un nouveau sacre mondial en battant l’Espagne en finale.

Malgré un salaire moyen de 5,9 millions euros, qui classe la Belgique au troisième rang (devant l’Allemagne, la France et l’Argentine par exemple) des équipes où les joueurs sont les mieux payés dans leurs clubs, les Diables Rouges, qui sortiraient vainqueurs de leur groupe devant l’Angleterre, ne dépasseraient pas le stade des quarts de finale. En effet, après avoir éliminé la Pologne en huitième, l’équipe de Roberto Martinez tomberait en quart sur le Brésil qui se débarrasserait après de la France en demi-finale.

En se penchant un petit peu sur les tableaux, on peut se rendre compte de plusieurs constats. Le Groupe G, celui de la Belgique, est le groupe où le total du salaire moyen des deux premières équipes est le plus élevé. En revanche, le premier adversaire de notre équipe nationale en Russie, le Panama, est le pays où les joueurs sont les moins bien payés. Le Groupe H avec la Colombie, la Pologne, le Sénégal et le Japon est la poule la plus homogène.

© DR