Football Le milieu de terrain du Bayern était en forme ce vendredi matin.

L'Espagne a sauvé les apparences contre le Maroc en marquant à la dernière minute via Aspas (2-2). Elle s'est d'ailleurs qualifiée de justesse en tant que première de son groupe, évitant au passage de jouer l'Uruguay en 1/8 de finale. Les Espagnols rencontreront la Russie ce dimanche à 16 heures.

En conférence de presse ce vendredi matin, Thiago Alcantara s'est lâché. Il a d'abord pointé du doigt le fait qu'il ne sentait pas énormément de ferveur derrière la "Roja" en ce début de tournoi. "À chaque match qu'on a joué, on a toujours vu plus de supporters adverses, on a toujours vu que le public soutenait énormément l'autre équipe, alors imaginez dimanche comment ce sera. Mais on est des professionnels", a-t-il raconté avant de demander à la presse ibérique de supporter leur équipe nationale sans trop la critiquer. "En théorie vous devriez soutenir l'Espagne. Pour nous le plus important c'est le football, notre préparation, mais en dehors de ça, oui il y a eu un mauvais match, un deuxième mauvais, des erreurs dont ont profité des équipes très regroupées et contre lesquelles il est difficile d'attaquer. C'est sûr qu'on n'a pas joué notre meilleur foot. Mais putain, on va gagner !"

Avec deux matchs nuls et une victoire acquise 1-0 contre l'Iran, il serait faux d'affirmer que la formation coachée par Hierro a été impressionnante en ce début de Mondial. Cependant, une nouvelle compétition va débuter et le groupe espagnol en est bien conscient. "La Coupe du monde, ça ne peut pas se perdre. L'Allemagne n'a pas perdu la Coupe du monde. Une Coupe du monde, ça se gagne, point. (...) Il faut avoir la tranquillité de se dire : on va en finale, et si ce n'est pas le cas, on aura tout donné pour ça."

Le milieu de terrain du Bayern est aussi revenu sur le départ de Julen Lopetegui juste avant le Mondial. "Ça nous a tous perturbés parce qu'on a travaillé d'une certaine manière, mais par chance, Fernando a assumé un rôle qu'il n'était pas obligé d'assumer, avec une responsabilité énorme, et on continue à avoir un grand niveau aux entraînements et on espère l'avoir dans les matches."

L'Espagne semble plus prête que jamais pour aller loin dans cette compétition.