Football

"Beaucoup auraient été contents si l'Allemagne avait été éliminée", a déclaré Toni Kroos, auteur du but de la victoire, 2-1, de l'Allemagne, contre la Suède, à la 5e minute des arrêts de jeu, samedi à Sotchi lors de la 2e journée du Groupe F du mondial-2018 de football en Russie

"Le premier but est bien sûr de ma faute. Quand vous faites 400 passes par match, il peut y en avoir une ou deux qui ne vont pas là où elles doivent aller. Maintenant on doit penser à récupérer parce qu'on n'a pas beaucoup de temps avant de devoir battre la Corée du Sud (le mercredi 27 juin à Kazan, ndlr). Il faudra jouer avec conviction. Globalement, je répète que l'on a vraiment bien joué à certains moments mais on n'a pas bien saisi nos chances. On a été énormément critiqué, à raison parfois, et beaucoup de gens en Allemagne et surtout ailleurs, ndlr) auraient été contents si on avait été éliminés aujourd'hui".

"Nous avons cru en nous", a pour sa part ajouté le sélectionneur Joachim Löw. "Cette victoire est arrivée heureusement dans le temps additionnel alors que nous étions en infériorité numérique. Nous l'avons mérité, car nous avons toujours cru en nous, nous sommes restés dans le coup. Nous avons montré du caractère. En fait la Suède n'a eu que deux occasions. On voit que même un joueur comme Toni Kroos peut faire une erreur de ce genre (sur le but suédois), je me réjouis d'autant plus qu'il ait marqué le deuxième but. Aujourd'hui nous avons manqué beaucoup moins de passes que contre le Mexique. Quand on pousse en attaque comme nous l'avons fait, une erreur peut toujours provoquer un but adverse."

"Nous avons été récompensés", a de son côté estimé Thomas Müller. "Nous avons tout donné et à la fin nous avons été récompensés. C'est vrai, nous étions en infériorité numérique. Nous avons essayé de ne rien lâcher et nous nous sommes dit qu'il fallait rester à fond jusqu'à la dernière seconde. Parfois ça paye!"

"Le tir de Toni, que peut-on en dire?", a conclu Marco Reus. "Dans ce Mondial on a vu pas mal de buts dans les dernières secondes. Aujourd'hui la chance était de notre côté. Nous sommes bien entrés dans le match, mais nous ne nous sommes pas créé de grosses occasions. La Suède a bien joué le coup, elle est restée compact et resserrée. Toni a fait une erreur, il s'est racheté et donc il a tout fait bien".