Football

Le diplomate belge à la retraite, Hugo Pierrard, 68 ans, vit à Brasilia depuis 18 ans, a toujours été toujours optimiste : "Je regarde le football depuis mon enfance. Et cette année, la Belgique sera championne du monde." 

Il aurait entendu d'un voyant que la Belgique irait en finale contre l'Angleterre et remporterait le titre.

Hugo s'énerve quand les Brésiliens disent que l'équipe nationale belge n'a pas ses chances. "Toutes les grosses équipes ont été éliminées. Sans pression sur les épaules, on court plus vite", plaisante-t-il.

Contre le Japon déjà, la confiance du retraité a fonctionné. "Le match a rapidement tourné, et les Belges ont confirmé leur statut de favori, ce qui était prévisible s'est produit: la Belgique a commencé à réagir".

Reste maintenant pour cet expatrié à vivre le match entre son pays d'origine et d'adoption, et choisir qui encourager sera une tâche compliquée. "Le Brésil est toujours le grandissime favori. Pour nous, les Belges qui vivent au Brésil ce sera très difficile. Dans tous les cas, le cœur sera totalement brisé à la fin du match."