Football L'ancien Anderlechtois Mikael Yourassowsky, 19 ans, défend les couleurs du club de Maradona!

BUENOS-AIRES `Hola, Mikael". Il s'est parfaitement intégré dans son nouveau club et répond, d'un clin d'oeil, aux bonjours des autres joueurs. Oui, Mikael Yourassowsky a l'air heureux au Boca Juniors, l'un des clubs les plus prestigieux d'Argentine où jouèrent, notamment, Batistuta, Veron et... Maradona. `C'est une expérience fantastique´, confie d'entrée ce jeune défenseur belge âgé de dix-neuf ans qui évolue avec l'équipe des moins de 20 ans du club de la capitale argentine.

C'est grâce à son représentant argentin Antonio Rubulotta que Yourassowsky a été parachuté au Boca. `Mon rêve est de jouer, un jour, avec l'équipe première. De toute façon, c'est une école extraordinaire et cela me servira pour la suite de ma carrière´, explique le joueur belge, élevé dans le sérail des écoles de jeunes du Sporting Anderlecht.

`Ici, le niveau est très élevé. Dans le groupe, il n'y a que des jeunes de très grand talent. Techniquement, cela n'a rien à voir avec la Belgique...´

Sa référence s'appelle Lucio (le défenseur du Bayer Leverkusen). `Parce qu'il évolue à la même place que moi. Mais j'ai également beaucoup d'admiration pour Riquelme et Rivaldo. Et puis, bien sûr, il y a Maradona, mon idole, un joueur d'exception qui m'a donné envie de jouer au football...´

Au Boca, Mikael a vite trouvé ses repères. Il vit en compagnie d'une centaine d'autres jeunes talents à la Casa Amarilla, un domaine de 40 hectares aménagé à quelques mètres à peine du célèbre stade de La Bombonera. Trois terrains d'entraînement, dont un en synthétique, des infrastructures ultra-modernes, une ambiance plutôt sympa: il ne manque rien. Ici, tout est fait pour permettre aux jeunes de devenir de vrais pros. `Durant mes heures de loisir, j'aime jouer au ping-pong ou écouter de la musique...´

Pour le reste, il regarde et il apprend. L'espagnol, bien sûr (il se débrouille déjà bien). Mais aussi la vie couleur locale. `Le changement est énorme. Buenos-Aires est une ville immense. Mais les gens sont d'une grande gentillesse. Malgré la crise que traverse le pays, ils ont toujours le sourire aux lèvres. Et puis, le climat est fantastique...´

Avec son club, il a déjà eu l'occasion de voyager dans le pays. `C'est immense. Avec de grandes zones désertiques dans certaines régions. C'est très impressionnant...´

Mikael s'est vite adapté. Et il est déjà tombé sous le charme de la fameuse viande rouge, une spécialité du pays des gauchos. `Bien sûr, la Belgique me manque parfois. Mais j'ai la chance de parler quotidiennement, par téléphone, avec ma famille et avec ma fiancée. C'est très important pour mon moral...´

Premier joueur belge à tenter sa chance au Boca Juniors, il se dit heureux, fier et enthousiaste. `Mikael possède des qualités indiscutables. Il possède notamment un excellent jeu aérien et de bonnes bases techniques. Il est agressif pour récupérer un ballon; il est doté d'un bon tir du gauche et il est plutôt habile. Il est solide et sûr. Bref, c'est un joueur que je suis personnellement et qui, un jour, pourrait fort bien frapper à la porte de l'équipe première´ confie Jose Malleo, son entraîneur.

© Les Sports 2002