Football

Avec son premier but, il a soulagé de justesse un Sporting méconnaissable

ANDERLECHT Mais qu'est-ce qu'Anderlecht est tombé bas ! Face à la lanterne rouge, ce n'est que par le plus petit écart et en tremblant en fin de match que le Sporting s'est imposé, et cela pour la première fois depuis le 3 novembre contre Westerlo.

L'homme le moins en crise est le plus jeune de la bande : Vadis Odidja. Non pas qu'il ait joué un match inoubliable, mais il a marqué son premier but en équipe A (le 1-0), et il a parfaitement servi Wasilewski sur le 3-1. "En première mi-temps, ça allait assez bien, estime-t-il. En deuxième un peu moins, mais la pression de Mons y était pour quelque chose."

Si Mons est parvenu à faire paniquer Anderlecht, c'est parce que les Bruxellois étaient fort fébriles. En effet, l'Albert est vraiment la plus mauvaise équipe à avoir rendu visite au Parc Astrid. Mais on pardonne Vadis pour son analyse trop peu sévère. On a surtout savouré son émotion après son goal.

"Je ne marque déjà pas souvent, comme médian défensif , dit-il. Quatre ou cinq buts par saison, c'est tout. Ici, pour ma première titularisation en championnat, je marque mon premier but. J'ai regardé le ciel parce que tous les moments difficiles me passaient à l'esprit. Deux ans sans un seul match, ce n'est pas rien. Enfin, je sens du respect; enfin, je me sens un élément de ce groupe."

Blessé, il ne devait pas jouer !

Vadis Odidja semble le dernier à disposer d'une dose de crédit auprès du public. Parce qu'il est le clone de Kompany ? "Je ne sais pas , indique-t-il. Mais je remercie tout le monde. Je vais essayer de tout leur rendre. Euh... non, ça ne signifie pas que j'ai décidé de resigner. On est en pourparlers. J'espère qu'on trouvera un accord."

Le public n'a d'ailleurs pas apprécié le remplacement de Vadis Odidja à la 71e, se manifestant en scandant son nom. "Vadis était blessé à la cuisse, se défend Ariël Jacobs. Jeudi, il était exclu qu'il joue. Vendredi, j'hésitais à le reprendre dans le noyau. Je voulais le mettre sur le banc par précaution, mais Goor est tombé malade samedi. Vadis a tenu une heure."

Avec le résultat qu'on connaît.



© La Dernière Heure 2007