Football

Viktor Klonaridis, 19 ans et titulaire ce soir avec l’AEK, est né à Liège et belge à 100 %

Ce soir, un jeune Belge de 19 ans sera titulaire pour la première fois en Europa League avec les couleurs de... l’AEK Athènes.

Il s’appelle Viktor Klonaridis et est totalement inconnu chez nous. “Je suis né à Seraing” , nous explique-t-il en anglais, même s’il parle un peu le français. “Je n’ai pas de souvenir de cette époque puisque ma famille a quitté la Belgique quand j’avais 5 mois.”

Pas pour la Grèce mais pour... l’Ouganda. “Mon père devait s’y installer pour son travail et on l’a tous suivi. C’est là que j’ai vécu mon enfance et que j’ai découvert le football.”

Quelques années plus tard, Viktor Klonaridis arrive enfin en Grèce et s’affilie rapidement à l’AEK Athènes.

Après un beau parcours chez les jeunes, il fait aujourd’hui petit à petit son trou en équipe première. “Je suis milieu de terrain, mais je jouerai sur l’aile gauche contre Anderlecht.”

Face au Sporting, Viktor Klonaridis aura à cœur de se mettre en valeur. Pour sauver l’honneur grec en Europa League mais aussi pour que la Fédération belge le découvre. “Je n’ai jamais demandé la nationalité grecque” , reprend-il. “Je suis donc uniquement belge et j’aimerais beaucoup porter le maillot de l’équipe nationale.”

Il l’avoue lui-même, ses connaissances de notre pays sont maigres, mais il ne demande qu’à apprendre. “Je reviens à Liège, où j’ai encore une tante, chaque été. J’aime beaucoup ce pays, les gens y sont très chaleureux. Quand j’étais petit, ma tante m’a emmené voir un match du Standard, mais je ne m’en souviens pas très bien.” (il sourit)

Viktor Klonaridis essaie de suivre l’actualité footballistique du Royaume comme il peut. “Ce n’est pas toujours simple depuis la Grèce. Je connais quand même les joueurs des grands clubs belges. À Anderlecht, je sais que Suarez et Mbokani sont très forts. D’ailleurs, le Sporting est la meilleure équipe du groupe. Le collectif est plus fort que celui du Lokomotiv.”



© La Dernière Heure 2011