Football Pour se motiver, les joueurs de la Sbornaya ont eu recours à une méthode inattendue.

Et pourtant, même si son nom peut surprendre, elle n'a rien d'illégal : l'amoniaque. C'est le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung qui révélait l'information selon laquelle les Russes en aurait inhalé avant leur victoire contre l'Espagne aux penaltys.

Le médecin de l'équipe ne s'en est d'ailleurs pas caché : "Nous parlons de l'ammoniaque liquide classique utilisé dans le sport mondial depuis de nombreuses années et par de nombreux pays."

Selon l'Agence mondiale antidopage (AMA), l'inhalation d'amoniaque (sur un coton par exemple), favoriserait l'oxygénation du sang et stimulerait l'activité respiratoire. Deux effets qui ne l'ont pourtant pas poussée à classer ce liquide dans sa liste des produits interdits.

Les Russes n'ont donc rien fait d'illégal. Mais comme le souligne le tabloïd Bild - en référence au quart de finale perdu contre la Croatie - : "Au final, ça n'aura servi à rien."