Football Avec un Ballon d'Or et un transfert à la Zidane. Un peu présomptueux?

Alors que Slavo Muslin semblait réticent à l’idée de le sélectionner (c’est d’ailleurs l’une des raisons qui a expliqué son limogeage après la qualification de la Serbie), Sergej Milinkovic-Savic a pu compter sur la confiance du successeur de Muslin, son adjoint, Mladen Krstajic.

Petit nouveau en sélection, l’ancien joueur de Genk est pourtant l’étoile montante du football serbe. Estimé à plus de 100 M € par ses dirigeants de la Lazio et courtisé par les plus grands clubs comme Manchester United, le Real Madrid ou encore la Juventus, Sergej Milinkovic-Savic, aussi appelé le Sergent à la Lazio, a tout pour réussir.

Son père, Nikola, en est persuadé et il n’a pas hésité à dévoiler ce qui, pour lui, devrait être le plan de carrière de son fils.

"La Juventus serait idéal pour lui, a-t-il déclaré dans la presse italienne. Je lui ai déjà dit. À Turin, il aurait l’opportunité de grandir, de mûrir et, surtout, de remporter des titres. La suprématie de la Juventus n’est plus à prouver en Italie et, sur la scène européenne, le club a pas mal de bons résultats."

Et le patriarche d’aller encore un peu plus loin, n’hésitant donc pas à mettre de la pression (inutile ?) sur les épaules de son fils de 23 ans : "Pourquoi ne pourrait-il par remporter la Ligue des Champions à Turin ? La Juve va souvent loin dans cette compétition. Si cela devait arriver, pourquoi Sergej ne pourrait-il pas prétendre au Ballon d’Or ? Ce n’est qu’en jouant pour les plus grands clubs que l’on peut espérer être en course pour ce trophée."

Et pour ponctuer, Nikola Milinkovic imagine déjà l’éventuel prochain club après un passage à la Juventus. "Quand il aura 25 ans et qu’il aura acquis assez de maturité dans le championnat italien, pourquoi ne pas migrer vers l’Espagne et imiter Zinedine Zidane."

Rien que ça !