Football

Suite au limogeage d’Aleksandar Jankovic, lundi dernier, le rôle de Thierry Verjans a été redéfini. L’entraîneur a quitté le staff des pros pour rejoindre le centre de formation de l’Académie Louis-Dreyfus.

Thierry Verjans ne se limitera pas à ce rôle. Il y a quelques jours, bien avant le limogeage de l’entraîneur serbe, Marc Wilmots l’a contacté pour qu’il intègre le staff technique de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire. L’ancien sélectionneur des Diables Rouges aimerait qu’il le rejoigne comme adjoint, une proposition que l’ancien bras droit d’Aleksandar Jankovic va accepter.

Comme Mario Innaurato sera en charge de la préparation physique et Serge Borlée de la sécurité des Diables), Marc Wilmots a repris son staff du temps des Diables. À l’exception de Vital Borkelmans, qui a reçu un SMS lui disant qu’il n’y avait pas de budget en Côte d’Ivoire. "J’attendais", a assuré ce dernier. "J’ai refusé des offres. C’est surtout la manière qui me déçoit. Je n’ai pas de mots pour cela. Je suis tellement brisé. Il m’a dit - lui, pas moi - à un moment : ‘ Où je vais, je prends Vital. ’ Je pensais que nous avions construit quelque chose." Le principal intéressé va plus loin en exprimant encore un peu plus son incompréhension. "Je ne sais pas si c'était son choix personnel. Nous avions déjà discuté avant qu'il signe avec la Côte d'Ivoire et il m'a appelé de là-bas. Après, ça a traîné pendant plusieurs semaines. Mais bon, quand vous voyez qui il prend à ma place, c'est bizarre."