Hockey

C’est à une revanche sous forme de demi-finale à laquelle on devait assister ce dimanche midi à Waterloo. Le Braxgata et son armée d’internationales en devait faire qu’une bouchée des Vertes. Le Watducks ne comptait pas se laisser faire et c’est dès le départ à un match très ouvert, même débridé auquel on allait assister.

Pas de round d’observation, pas de mesures de prudence : les deux équipes s’engageaient à fond. Mais choisissaient toutefois des options pas trop efficaces : soit de longues passes soit des balles protées trop longtemps. Rien de plus facile alors pour les défenses que de couper les trajectoires et d’effectuer des arrêts propres et des relances tout aussi faciles. Les quelques contacts rugueux montraient l’engagement des joueuses : un peu trop peut-être pour Astrid Vandermeiren qui tombait lourdement sur l’épaule et devait quitter le terrain (9e); elle remontait heureusement dix minutes plus tard après un traitement miracle. A la 12e minute, Simons devait intervenir devant Sinia : une première grosse alerte pour le Brax. Le premier quart se terminait alors que les deux équipes avaient progressé à toute allure : allaient-elles tenir le rythme ?

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.