Hockey

Les Belges ont été battus aux shoot-out en quart de finale par les Indiens. Malgré leur brillant premier tour, ils ne gagneront pas la World League.

Les choses sérieuses commençaient réellement pour les Red Lions après leur démonstration en matches de poule : c'est l'Inde, pays organisateur poussé comme d'habitude par une foule bruyante, qui se dressait devant elle. Une Inde qui n'avait pas encore gagné et terminé dernière de sa poule avec seulement trois buts, certes, mais qui n'en reste pas moins 6e mondiale. Une mission : ne pas encaisser d'entrée de jeu pour ne pas augmenter la pression. Et déjà un frisson après 50 secondes lorsque Gurjant centra parfaitement mais que Sowmarpet ne put pas en profiter, Van Doren ayant légèrement dévié la trajectoire de la balle.

Deuxième frisson après 5 minutes mais de courte durée celui-là, avec le premier pc indien, terminé par une "fausse queue" de Rupinder.

Les Belges sentirent le danger et ne furent pas longs à équilibrer les échanges. A la 11e minute on crut même au but lorsque Dohmen poussa dans la cage un centre aérien de Briels, bien lancé par Stockbroekx, mais les Indiens réclamèrent la vidéo car ce centre montant semblait bien provenir d'un back stick, et la vidéo leur donna raison.

A la 18e minute, Gurjant et Sowmarpet remirent le couvert mais cette fois la reprise de l'attaquant indien échoua hors cadre. Les Belges étaient le plus souvent en possession de balle, mais n'en faisaient pas grand-chose, alors que les Indiens partaient en contre à la première occasion, mais sans se montrer dangereux non plus, à l'exception d'un tir de Charlier repoussé par Karkera. Les Indiens obtinrent encore un deuxième pc pour une charge fautive de Luypaert juste avant le repos, mais Vanasch sauva le tir de Khadangbam.

Après 69 secondes en deuxième période, l'Inde réussit à trouver l'ouverture : un tir de Sowmarpet fut repoussé dans l'axe par Vanasch, Van Doren en léger déséquilibre ne put dégager valablement et Gurjant poussa la balle dans le but (1-0). Un but qui changeait les données du match puisque les Lions, menés pour la première fois du tournoi, devaient désormais passer à l'attaque et ne pouvaient plus se contenter d'être patients et de voir venir. Dans la foulée, l'Inde obtint son 3e pc sur un kick de Van Doren et après une feinte de Rupinder, Harmanpreet doubla les chiffres (2-0). Les Belges devaient impérativement réduire la fracture et c'est bien ce que se dit De Kerpel qui partit à la chasse au pc. Une chasse fructueuse qui permit aux Lions d'obtenir leur premier du match et à Loïck Luypaert de le transformer via le pied de Manpreet. Son 7e but du tournoi déjà (2-1).

Les Lions étaient toujours dans le match, mais durent encore faire attention aux contres, notamment à la 44e lorsque Sumit accéléra et prit de vitesse toute la défense belge, pour se heurter finalement à Vanasch. Juste avant le troisième quart-temps, De Kerpel faillit égaliser mais Karkera l'en empêcha.

Dans le dernier quart-temps, les troupes de Shane McLeod devaient forcément accélérer et obtinrent après 14 secondes à peine un deuxième pc et Luypaert le transforma à nouveau, le gardien indien n'étant pas blanc-bleu sur cette phase (2-2). Mais dans la même minute l'Inde obtint son 4e pc et Rupinder redonna l'avance aux Indiens (3-2). Quel match ! Deux minutes plus tard, De Kerpel obtint un coup franc sur la droite, mais van Aubel ne put convertir son centre. Quasi sur la contre-attaque, Mandeep testa les réflexes de Vanasch : encore toujours excellents, merci pour lui !

Désormais en fin de match, il y avait deux acteurs sur le terrain : une équipe rouge qui attaquait, et un mur bleu ciel qui tentait de couper les angles. Il restait moins de 7 minutes lorsqu'un mouvement Stockbroekx-Keusters se termina par un centre de ce dernier… dévié dans son but par Amit, assiégé par Charlier (3-3).

Fallait-il se contenter de ce score et attendre les shoot-out ? Trop dangereux, jugèrent les Belges qui continuèrent à attaquer et forcèrent un troisième pc à 4 minutes de la fin. Mal bloqué, hélas. Rebelote à la minute suivante : 4e pc belge mais la phase "retour donneur" échoua sur le pied de Dohmen. On en resta donc là et il fallut tirer des shoot-out dans ce match très disputé. Un jeu cruel où les Belges ratèrent leurs trois premiers essais, mais virent Vanasch arrêter les trois derniers tirs indiens. A la mort subite, Manpreet marqua cette fois, alors que Van Doren échouait sur le gardien indien. Les Belges étaient éliminés.


LA FICHE DU MATCH:

INDE - BELGIQUE 3-3 (s/o 3-2).

Inde : Karkera, Harmanpreet, Rupinder, Manpreet, Gurjant, Sannuvanda, Kumar, Sowmarpet, Lakra, Akashdeep, Kangujam, puis Upadhyay, Mandeep, Sumit, Rohidas, Khadangbam, Tirkey et Chikte.

Belgique : Vanasch, Boccard, Van Doren, Luypaert, Stockbroekx, Dohmen, Thiéry, Wegnez, Keusters, Briels, van Aubel, puis Charlier, Kina, Boon, Dockier, De Kerpel et De Sloover.

Arbitres : MM. B. Göntgen (All) et R. Anbananthan (Mas).

Cartes vertes : 42e Sannuvanda.

Les buts : 32e Gurjant (1-0); 36e Harmanpreet sur pc (2-0); 39e Luypaert sur pc (2-1); 46e Luypaert sur pc (2-2) et Rupinder sur pc (3-2); 53e Keusters (3-3).

Les shoot-out : Boccard (0-0); Manpreet (0-0); Stockbroekx (0-0); Upadhyay (1-0); Wegnez (1-0); Rupinder (2-0); Van Doren (2-1); Sumit (2-1); van Aubel (2-2); Akashdeep (2-2). Mort subite : Manpreet (3-2); Van Doren (3-2).