Hockey

La 6e journée de championnat a été conforme aux attentes. Les favoris l’ont emporté, mais il s’en est fallu de peu pour que la roue tourne.

Le Watducks, d’abord. Le leader du championnat a dominé le Beerschot mais il a mal joué, voire très mal à certains moments. Il s’est relevé trop tôt et a permis aux Ours de revenir de 4-1 à 4-3 alors qu’il restait deux minutes. Le jour sans a été sans conséquence.

Le Léopold ensuite. Les Ucclois ont souffert à cause d’un seul homme, Loïck Luypaert. Le défenseur du Brax a marqué deux buts qui ont fait trembler durant le dernier quart temps. Les troupes de Robin Geens ont pris trois points et la position de dauphin des Ducks. Un bon week-end pour les Rayés.

Le Dragons enfin. Les Anversois soufflent le chaud et le froid en fonction de son infirmerie. Cette fois, il avait besoin de ses forces vives et d’un Rubens en pleine forme pour venir à bout d’une équipe de l’Herakles très dangereuse. C’était la finale de l’an passé.

Seul le Racing a déroulé dans ce qui aurait dû être le match le plus disputé ! À y perdre son latin !

Le 11 de la semaine est compliqué car ses joueurs sont trop offensifs. Pour tenter de rééquilibrer, on a dû faire redescendre quelques joueurs comme Zimmer et Boon qui ont déjà joué derrière en cas de besoin. En plus, aligner ces 11 joueurs imposerait un coût exorbitant. Néanmoins, il serait intéressant à aligner !

© Rapha�l Stadnik