Hockey

Devant des tribunes assez pleines, la Belgique et l'Espagne se sont bataillé le dernier ticket qualificatif pour les demi-finales des Championnats d'Europe. La balance a penché du côté des Belges qui ont eu fait preuve de courage pour tenir face au press espagnol.

Après 3 minutes, Stéphanie Vanden Borre prenait déjà un coup sur le nez. Elle devait sortir pour se soigner. Perez, d'un tip in, était la première à bénéficier d'une occasion après 4 minutes. Elle partait à côté. L'Espagne pressait haut et jouait en un temps. Pourtant, c'était les Panthers qui avaient une occasion nette, mais Weyns shootait à côté de la balle à a 5e minute. Fobe écartait une balle dangereuse sur un centre dans le cercle. La toile mise en place par l'Espagne empêchait les Panthers de jouer vers l'avant. Le premier quart temps était à l'avantage des Espagnoles, mais la défense belge ne concédait aucune occasion franche à l'exception de ce pc à la 13e minute pour un kick de Vanden Borre. Le tir de Lopez était repoussé du gant par D'Hooghe. Gerniers provoquait à son tour un pc grâce à son jusqu'au boutisme à 43 secondes de la mini-pause. Le sleep de Peeters était dévié par un stick espagnol (0-1).

Le deuxième quart démarrait avec ce deuxième pc pour les Espagnoles à la 17e minute. Il était dévie. Sur l'action suivante, le 3e pc était déjà sifflé. Sotgiu, qui était montée à la 16e minute, se couchait impeccablement. Bonastre and co avaient entamé un siège du cercle belge. Le 4e pc espagnole était provoqué par Vanden Borre à la 25e minute. La déviation de Bonastre partait au dessus du but de Sotgiu.

A la 28e minute, sur une mauvaise appréciation de Cavenaile, la balle était centrée vers le stick de Salvatella (1-1).

Après la pause, l'Espagne n'avait besoin que de 16 secondes pour prendre son 5e pc qui était annulé par le recours à la video des Belges. Cent secondes plus tard, l'Espagne demandait une video pour recevoir ce 5e pc. Les Espagnoles perdaient leur recours à la video alors qu'il restait encore 28 minutes de match.

Les minutes s'égrenaient. Les Belges ne tentaient pas de sortir ce qui augmentait le risque de pc. Le 5e était finalement validé à la 33e minute. D'Hooghe avait le dernier mot sur la combinaison ibérique. A la 35e minute, sur un centre de Raes qui était dévié par Joanne Peeters, les Red Panthers reprenaient l'avantage.Les Espagnoles avaient pris un coup sur la tête et ne montraient plus grand-chose durant ce 3e quart.

Le dernier quart démarrait avec un tir non cadré qui était dévié par D'Hooghe sur... la tête de l'arbitre. La première occasion venait de Versavel qui traînait trop à tirer. A 7 minutes du terme, le 6e pc était provoqué. Il filait à côté. Les Panthers jouaient bien le chrono en fin de match en allant bloquer la balle dans les coins à l'image de Peeters qui sortait un gros match. A 3 minutes de la fin, Vanden Borre concédait un bête pc (7e) car elle n'était pas à 5 mètres. D'Hooghe était impeccable, mais elle ne pouvait éviter le 8e pc. Versavel sortait parfaitement. Cette fois, l'orage venu d'Espagne était passé.

Les Belges joueront jeudi contre l'Allemagne pour une place en finale.


Espagne : Ruiz ; Ybarra, Lopez, Bonastre, Guinea, Cano, Riera, Gine, Perez, B. Garcia, Jimenez ; Puis Petchame, Salvatella, Tost, M . Garcia, Pons, Segu.

Belgique : D'Hooghe ; Cavenaile, Fobe, Vanden Borre, Vandermeiren, Limauge, Gerniers, Nelen, Boon, Raes, Versavel, Puis Peeters, Hillewaert, Leclef, Struijk, Weyns, Sotgiu (16e)

Les arbitres : Mme M. Meister (All) et S. Wilson (Eco)

Carte verte : 23e Vanden Borre

Les buts : 15e Peeters sur pc (0-1), 28e Salvatella (1-1), 35e Peeters (1-2)


"L'Allemagne sera la grande favorite en demie" pour Niels Thijssen

Après son Euro de Boom en 2013, la Belgique s'est qualifiée pour la deuxième fois de son histoire pour les demi-finales du championnat d'Europe de hockey féminin, mardi à Amsterdam. Comme il y a quatre ans, les Red Panthers y affronteront l'Allemagne jeudi dès 17h00. "Le principal est atteint, les filles se sont battues comme des lionnes, mais nous n'avons pas joué un bon match", a confié Niels Thijssen, l'entraîneur néerlandais de la Belgique. "Nous avons concédé trop de penalty corners et avons permis à l'Espagne de se procurer trop d'occasions. J'ai eu l'impression que nous n'avons jamais été dans la partie. Il faudra que l'on analyse cela. Heureusement, la combativité, l'efficacité et le mental ont fait penché la balance en notre faveur", a-t-il encore expliqué.

L'Allemagne, 7e nation mondiale et adversaire des Panthers en demi-finales, a terminé première du groupe B avec le maximum de points (9/9) et tentera jeudi de reproduire le résultat obtenu contre la Belgique en 2013 à Boom, éliminant les Belges aux shoot-outs 2-0, après que le duel se soit terminé par un partage 2-2 au terme du temps réglementaire.

"On ne peut pas parler de revanche dans ce cas", veut préciser Thijssen. "Tout est différent maintenant. Les joueuses ne sont plus les mêmes. Les Allemandes ont une équipe aussi très jeune, mais elles sont beaucoup plus expérimentées que nous. Elles sont très physiques et jouent intelligemment. Pour moi, ce sera du 80/20 en leur faveur."