Hockey

Pendant que les grands hockeyeurs marchent vers la réussite, Arthur Van Doren coure à vive allure vers la gloire. Le sacre du Belge fait sourire tant son talent aurait pu le placer dans la cour des grands.

Qui se cache derrière cette frimousse qui a conservé une apparente candeur. Alors qu’il n’est qu’à l’aube de sa carrière, il a déjà raflé le Stick d’Or, honneur national ultime derrière lequel certains grands noms courent en vain durant toute leur carrière. Arthur a déjà été sacré roi de la DH en 2014-2015. Les idées reçues colportent qu’un défenseur n’entre dans l’âge de raison qu’après avoir franchi le quart de siècle. ‘Tur’n’a pas attendu le poids des ans pour atteindre le sommet. Ce “Stick” n’a pas changé cet humble joueur ambitieux. “La récompense est belle, mais je veux surtout partager des médailles aux Jeux olympiques et en Coupe du monde.” Il a été servi lors des Jeux olympiques de Rio.

Arthur Van Doren a pratiqué le tennis à un haut niveau avant de jeter son dévolu sur le hockey. L’histoire retiendra que son entraîneur Colin Batch l’a lancé en équipe première du Dragons à un âge inhabituel : 15 ans. L’exploit est d’autant plus retentissant que l’équipe anversoise n’était peuplée que d’excellents joueurs. “Je ne pointerais pas un coach en particulier. Tous ont joué un rôle dans mon apprentissage car ils étaient tous différents. Colin (Batch) m’a aidé à franchir un cap important. Non seulement il m’a installé en A avec le Dragons, mais en plus, il m’a convoqué deux ans plus tard chez les Red Lions.”

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.