Jeu de balle

Les 9es Mondiaux se sont ouverts ce lundi, à Pasto, dans le sud-ouest de la Colombie, sur une première bonne performance de la Belgique puisqu'elle s'est qualifiée pour les demi-finales grâce à trois victoires en autant de rencontres. Une bonne nouvelle ne venant jamais seule: cette fois, on peut officialiser ce que l'on avait révélé voici un mois: la Belgique organisera les 10es Mondiaux en 2020!

La Belgique est entrée de plain-pied ce lundi dans les 9es Championnats du Monde des jeux de paume en Colombie, à Pasto. Partie vendredi à 14h30 de Zaventem, la délégation belge forte de dix joueurs a transité par Londres et Bogota avant d'atterrir à Pasto vers 11h (heure colombienne, 17h en Belgique) et a profité de la journée de dimanche pour se familiariser avec l'altitude (2.500 m). Les joueurs belges ont eu une séance d'entraînement pour le jeu international et une pour le Llargues.

Ce lundi, initialement, le programme prévoyait le début de la compétition de Chaza, le jeu local, mais c'est finalement le jeu international qui a ouvert les Mondiaux.

Quasi aux aurores, vers 8h30, la Belgique (Dochier, Metayer, Dupont, Van Impe et De Vits), qui a été versée dans le groupe B avec le Pays basque, l'Équateur et la toujours redoutable Italie, a excellemment bien débuté en prenant la mesure des Basques au terme du quinze décisif dans le 11e jeu (6-5), ayant dû batailler contre les Espagnols et... le vent qui soufflait très fort. Vers 13h ensuite, ce fut plus facile contre l'Équateur vu que le marquoir a affiché 6-2 en faveur des Belges (Wattier, Dumoulin, Brassart, Delbecq et Vandenabeele). Restait à affronter le plat de résistance, à 15h: l'Italie, responsable de bien de désillusions belges au jeu international ces dernières années. Dans un premier temps, les Belges (Metayer, Dochier, Van Impe, Delbecq et Dupont) s'envolèrent à 4-1, mais eurent à essuyer la volonté italienne à ne pas lâcher si bien qu'il fallut attendre le 10e jeu (4-4 et 6-4) pour signer une troisième victoire en autant de rencontres pour une place en demi-finale qui sera disputée à 9h (15h belge) ce mardi. Probablement contre la Colombie...

L'après-midi sera consacré aux éliminatoires du «One Wall» où il faudra affronter les redoutables Sud-Américains que sont l'Argentine et le Venezuela, en plus du Pays basque.