Jeu de balle

Round up de la 15e journée de championnat.

Ogy – Biévène 13-5

Ogy: Mauroit et Bracke (Birlouet à 7-2); Ghislain, Wattier et Dubart.

Biévène: Gauquier et De Saedelaere; Sonck, Delavallée et Cauchie (Vanderhaegen à 7-2).

Balles outres. – Au rechas: Wattier 5; Birlouet 2; Ghislain et Sonck 1. Livrées mauvaises: Cauchie 7; Wattier 5; De Saedelaere 3; Ghislain, Gauquier et Sonck 2; Dubart, Birlouet et Delavallée 1.

Dans l’ensemble, les «Bilingues» fautent beaucoup trop au service. Par ailleurs, les Lessinois ont également affiché une supériorité manifeste au rectangle. Il n’est donc pas étonnant que les Lessinois aient rapidement pris leurs distances après partage des jeux initiaux. Les Brabançons flamands retrouvaient un peu d’animation entre 11-2 et 11-4. Le troisième point devenait envisageable. Biévène fit 12-5 mais ne parvint pas à empêcher Birlouet de conclure.


Wieze – Sirault 4-13

Wieze: De Kinder et Meire; Paduart, Carton et Potiez (Thelis à 2-7).

Sirault: Leturcq et Rochart; Monniez, N. Dupont et Raguet.

Balles outres. – Au rechas: Dupont 3; Monniez 2; Raguet 1. À la livrée: Monniez 2; Raguet 1. Livrées mauvaises: Paduart et Rochart 5; Meire, Carton, Potiez, Leturcq, Monniez, Dupont et Raguet 2; De Kinder 1. Courte: De Kinder 1. Tamis: Carton et Dupont 1.

Dès lors que l’on servait avec le vent dans le dos, il y eut fort peu de rechas primés dans cette rencontre. Les quelques outres sont à mettre à l’actif des Saint-Ghislainois qui ont donc dominé leur sujet au rectangle. Leur trio de frappe a tout remisé dans le trapèze. Les «Verts» se sont directement installés au commandement (0-3). Une timide réaction locale, à 2-3, fut tuée dans l’œuf: 2-7 au repos et même 2-11.


Maubeuge – Isières 9-13

Maubeuge: Dhaenens et Flament; Grumiau, Sauvage et Dasset.

Isières: M. Frébutte (Scarcez à 4-7) et Dugauquier; Couteau, N. Dupont et Famelart.

Balles outres. – Au rechas: Flament 1. Au contre-rechas: Grumiau et Dupont 1. À la livrée: Dhaenens, Scarcez et Famelart 2; Dasset 1. Livrées mauvaises: Dupont 5; Flament, Dhaenens, Grumiau et Frébutte 3; Couteau 2; Sauvage, Dasset, Dugauquier et Famelart 1.

Verdict logique dans la mesure où, à l’instar de Dupont, les visiteurs ont montré une belle abnégation au rectangle, alors que l’on frappait contre le vent. Les Athois s’isolent à 1-3 et 2-5 puis 4-7 au repos. Les Nordistes s’accrochent (6-8) mais tout en restant à bonne distance de la Fraternelle.


Mont-Gauthier – Acoz 11-13

Mont-Gauthier: N. Schmit (Badet à 9-9) et C. Schmit; T. Schmit, D. Cassart et De Wolf.

Acoz: Soquette et Fiasse; Di Santo, Piérard et Merveille.

Balles outres. – Au rechas: Cassart et Merveille 3; Di Santo 2; Piérard 1. Au contre-rechas: T. Schmit 1. À la livrée: C. Schmit 4; T. Schmit, Cassart et Fiasse 1. Livrées mauvaises: Cassart 9; N. Schmit et T. Schmit 5; C. Schmit, Fiasse et Di Santo 3; Piérard 2. Tamis: Fiasse 1.

Dans un premier temps, les serveurs de fond de Mont-Gauthier ont pu s’en donner à cœur joie. Avec le vent dans le dos, ils écrasèrent le fond, où Merveille n’était pas dans un grand jour. Les jeux tombaient donc à cadence régulière dans l’escarcelle namuroise: 4-0 et 6-1. Subitement, le vent tombait. Dans le même temps, les «Coquis» avaient modifié leurs batteries en faisant permuter Piérard et Merveille. Les deux allaient y trouver leur bonheur. Mont-Gauthier sauvait le repos à 7-5 et enlevait encore le jeu de reprise. Néanmoins, Acoz équilibrait de mieux en mieux alors que les Rochefortois ne parvenaient pas à faire l’économie d’un trop grand déchet au tamis. Du coup, la partie s’inversait complètement à partir de 9-6. À 9-11, Mont-Gauthier relançait une dernière fois le suspense: 11-11. En vain...


Oeudeghien – Galmaarden 13-12

Oeudeghien: Masure et Defever; Bremeels, Hazard et Poroli.

Galmaarden: Pozzebon et Goossens; Steels, Devos et Bosse (Goemaere à 10-10).

Balles outres. – Au rechas: Poroli et Steels 3; Masure 2; Hazard, Goossens et Bosse 1. À la livrée : Steels 1. Livrées mauvaises: Masure et Goossens 5; Hazard 4; Defever, Poroli, Pozzebon et Devos 2; Bremeels, Steels et Bosse 1. Courte: Bosse 1.

Lutte marathon (dernière balle jouée à 19h40). Dans un premier temps, Galmaarden fit la course en tête (0-3, 1-6, 2-7 au repos, 2-8). Mais Poroli haussait le ton au derrière (9-9). Son vis-à-vis, par contre, peinait de plus en plus. D’ailleurs, dès avant la sortie de Bosse, Goossens montait au fond avec profit. Cela relançait complètement le suspense. Toutefois, Poroli émergeait sans trop de difficultés face à Goemaere, dans le 25e et dernier jeu.