Jeu de balle

La Belgique poursuit son parcours victorieux en ce début de Mondiaux. 

En battant la Colombie, elle retrouvera, vendredi, en finale, la redoutable Espagne. Avec quel métal autour du cou: l'or ou l'argent? Au Llargues et au One Wall, les succès s'accumulent aussi. Bref, tout roule actuellement...

Après les trois victoires, lundi, qui leur ont permis de se hisser en demi-finale, les Belges (Dochier, Metayer, De Vits, Delbecq et Dupont) ont poursuivi leur parcours sans faute au jeu international en prenant la mesure de l'hôte de ces Mondiaux, la Colombie, non sans avoir dû batailler ferme pour y parvenir. Menés, 4-2, les Belges ont égalisé à 4-4 mais se sont encore fait peur à 4-5. Il fallut attendre le 5-5 et 40 à 2 pour s'octroyer le droit de disputer la finale... vendredi contre l'Espagne, grandissime favorite de cette compétition. Bref, un «Clasico» entre les deux plus fortes délégations ces dernières années. Pour les 3e et 4e places, ce sont les Pays-Bas qui se sont montrés les plus forts contre les Colombiens, s'appropriant la première médaille, celle de bronze, de ces 9es Championnats du Monde.

La journée s'est poursuivie avec le début de la compétition en Llargues, qui demeure la discipline phare de ces rendez-vous internationaux, et pour laquelle les Diables sont tenants du titre depuis Valence 2014, lors des 8es Championnats du Monde. L'équipe belge (Van Impe, Vandenabeele, Brassart, Wattier et Dumoulin) a connu une entrée en matière plutôt facile face à nos voisins français: 6-1. Cela a permis au benjamin de la sélection, Corentin Wattier, de se mettre en évidence pour prouver à Pierre Bronchart qu'il avait bien fait de le sélectionner. Ensuite, les Diables disputaient leur deuxième rencontre de poule face à la Colombie. Conscient de l'importance de ce duel, le coach national faisait appel à l'expérience de Dochier et de Brassart. Bien vu de sa part car, comme au jeu international, la rencontre fut âprement disputée, au point qu'elle a dû être interrompue à 5-3 en faveur des Diables... pour cause d'obscurité. Elle sera achevée ce mercredi à 9h (15h, heure belge).

Le «One Wall» a également débuté et là aussi, les débuts ont été excellents puisque la Belgique a remporté sa première rencontre de poule face au Venezuela: 2-0 avec la paire championne d'Europe en 2015, Wattier-Metayer. Les Diables joueront ce mercredi l'Argentine à 18h10, heure locale, minuit dix chez nous, et, ensuite, le Pays basque à 19h30, 1h30 en Belgique.

Entre deux compétitions, sous la houlette de Guillaume Dumoulin, la délégation belge a tenu à rendre hommage à Quentin Dupire, victime d'un accident de la route en revenant de l'Open de Belgique de «One Wall» le 5 novembre (notre photo), et qui lutte pour sa vie.