Jeu de balle

Si c'était l'ouverture du 48e Tilburck ce lundi après midi, c'était aussi le 4e jour consécutif de compétition pour les trois équipes appelées à se produire sur la Grand-Place de Braine-le-Comte, plutôt clairsemée en ce premier jour d'épreuve. Et puis Kerksken et sa toute puissance ne déplacent pas les foules en dehors des finales.

En ouverture, la logique des forces en présence entre Ogy et Biévène mais contrairement à ce que l'on a pu voir ailleurs, la lanterne rouge du championnat a joué avec cœur et a donné tout ce qu'elle avait avant de baisser pavillon devant des Lessinois qui avaient choisi de donner du temps de jeu à Bracke à la frappe, Wattier allant, pour sa part, à corde. Si les débats ont duré, c'est avant tout par un manque de percussion et une propension à livrer hors des limites entre les protagonistes.

Deux services hors cadre de Gauquier offrirent le jeu d'ouverture à Ghislain. Dans le jeu suivant, Cauchie et Wattier rivalisèrent dans le tamis (2 larges chacun) mais la seconde du Biévénois fut commise à 40 à 2. La frappe n'affichait pas une santé de fer et si le rectangle brabançon l'avait déjà démontré, le Lessinois en fit de même dans le 3e: 2-1. Les livrées de Bracke donnèrent, elles, le premier break à Ogy (3-1), mais Birlouet, qui avait mené 40-15, perdit l'occasion de creuser un écart conséquent, fautant dans le tamis à 40-40! Cela revigora Biévène qui, par l'entremise de Gauquier, égalisa dans la foulée (3-3). Mais Cauchie ayant toujours du mal à trouver les limites dans le rectangle, Ogy reprit ses distances, profitant, au passage, d'un service fautif de Van der Haegen, encore à 40 à 2. À 5-3, on croyait la cause entendue mais c'était sans compter sur Bracke qui lui aussi oubliait les limites du terrain dans le carré de service deux fois de suite à 40-30. Grâce à Dubart qui remettait le plus souvent ses balles dans le trapèze, Ogy approcha du but à 6-4 mais Gauquier retarda une échéance qui survint tout de même dans le 12e jeu, un rechas outre de Ghislain participait au jeu blanc par Wattier face à Cauchie.

Face à Kerksken où Dochier était absent pour ménager ses adducteurs douloureux, Monnier et Brassart, les deux Alostois les plus en vue ce lundi, marquaient déjà 2-0. Un rechas primé de Delavallée offrait le 3e jeu à Biévène, mais la frappe alostoise se montra bien plus efficace que celle des «Bilingues» qui ne purent que vite constater les dégâts. Deux outres de Monnier, une de De Vits et une de Brassart firent avancer les champions à 4-1. Les services de plomb de Monnier écrasèrent Cauchie (5-1) avant que Brassart ne veille au grain, dans son jeu de service, à la frappe et au contre-rechas. Quelle aisance! Il ne restait plus à Nantel, peu sollicité au fond du jeu, qu'à conclure, avec la complicité d'un Brassart déchaîné: 7-1.

En finale du jour, le départ de Kerksken ne laissa planer aucun doute. Monnier, mais aussi et surtout Brassart, encore et toujours, firent parler la poudre dans le rectangle. À... 4-0, c'est Nantel qui prenait le relais en fouettant par deux fois les perches avec un De Vits qui n'était pas en reste. Monnier, lui, ponctuait le 6e jeu par un nouveau rechas primé. C'est finalement à 6-0 que la frappe des «Michiels Boys» connut un moment de faiblesse, permettant à Wattier de sauver l'honneur des siens. Dans le 8e jeu, Monnier mena 40-15, mais il dut attendre le 7e «quinze» et un rechas de Nantel qui obligea Ghislain à mordre la ligne de fond au moment de reprendre son contre-rechas pour parachever la qualification de Kerksken pour les demi-finales de samedi prochain.

La première éliminatoire en chiffres

LES TROIS LUTTES

Ogy – Biévène 7-5

Kerksken – Biévène 7-1

Kerksken – Ogy 7-1

LES ÉQUIPES

M. Aubert a aligné:

Ogy: Wattier et Birlouet; Ghislain, Bracke et Dubart.

Biévène: Gauquier et Boschmans; Van der Haegen; Delavallée et Cauchie.

Kerksken: Charloteaux et Monnier; De Vits, Brassart et Nantel.

LE TECHNIQUE

> Ogy 7 jeux (37 «quinze», perd 2 jeux de 40) bat Biévène 5 jeux (30 «quinze», perd 2 jeux de 40 et 2 jeux blancs). Balles outres. - Au rechas: Dubart et Ghislain 1. Au contre-rechas: Delavallée et Gauquier 1. Livrées mauvaises: Gauquier 4; Bracke et Cauchie 3; Birlouet, Delavallée, Ghislain et Van der Haegen 2; Boschmans 1.

> Kerksken 7 jeux (30 «quinze») bat Biévène 1 jeu (12 «quinze», perd 2 jeux blancs). Balles outres. - Au rechas: Brassart 3; Monnier 2; Delavallée et De Vits 1. Livrées mauvaises: Gauquier 2; Cauchie, Monnier et Van der Haegen 1.

> Kerksken 7 jeux (29 «quinze») bat Ogy 1 jeu (13 «quinze», perd 1 jeu de 40 et 2 jeux blancs). Balles outres. - Au rechas: Brassart 3; Monnier et Nantel 2; De Vits 1. Au contre-rechas: Brassart et Wattier 1. Livrées mauvaises: Ghislain 2; Birlouet, Bracke, Charloteaux, Monnier, Nantel et Wattier 1. Courtes: Dubart 2.


Le programme de ce mardi 25 juillet (15h): 1. Mont-Gauthier – Sirault; Thieulain – vaincu 1; Thieulain – vainqueur 1.

Arbitre: M. Payen.