Jeu de balle

La 3e éliminatoire du Tilburck de ce mercredi 26 juillet ne restera pas dans les annales de l'histoire du tournoi brainois, mais c'est en définitive la finale du jour qui aura été... la plus intéressante à vivre

Dans toute discipline, le score ne dit pas tout. Si Baasrode a écrasé Grimminge en finale du jour, ce fut, de loin, la plus belle lutte de l'après-midi. Il y avait de l'envie de part et d'autre et jusqu'au bout, la sympathique bande à Glenn Lievens n'a pas lâché le morceau mais la force de frappe du trio baasrodien aura eu raison de leur motivation. L'ambiance sur le terrain monta de plusieurs crans à l'entame de la finale du jour. Frébutte donnait le ton à la frappe dans le jeu inaugural et récidivait dans le 2e, bien imité par un Van Impe excellent tout au long de l'après-midi par ailleurs. Sans doute jaloux de ses coéquipiers, Joos apportait sa contribution à son équipe dans le troisième jeu. Les livrées de Frébutte faisaient avancer les Hammois à 4-0. De leur côté, les «Orangés» avaient du mal à contenir les livrées des «Assurés». Malgré de nouveaux rechas outre de Frébutte et de Van Impe, le duel entre Joos et Glenn Lievens montait à 40 à 2, de Cooman frappant, notamment, la seule balle des siens entre les perches, mais pour une chasse dans le trapèze proche des cordes, Joos chargeait G. Lievens qui ne pouvait que constater les dégâts. Deux livrées hors cadre de Kevin Lievens coûtant un jeu blanc ne mettait pas fin à l’enthousiasme de Grimminge mais Musch alimentant De Vits (2 outres), avant que De Winter n'aille chercher une dernière fois G. Lievens qu fond du jeu, il fallut bien se rendre à l'évidence dans les rangs «orangés», l'«Espagnole» ne pouvait être évitée... Baasrode retrouvera donc Kerksken en demi-finale ce samedi en ouverture de l'ultime journée de l'épreuve brainoise.

En lever de rideau de la journée, Maubeuge se présenta avec à peine trois titulaires du «six» de base: Vincent Navaux, Ludovic Dhaenens et Ryan Sauvage. «Yannick Flament se plaint de l'épaule, Greg Dasset n'a pu se libérer au boulot et Sébastien Grumiau n'est toujours pas rétabli», expliquait Vincent Navaux après coup. Les Nordistes avaient donc fait appel à Fabien Thomas, un joueur de Maubeuge de R2, et à Rémi Delhaise (Villers 2000, Ligue WB), futur joueur d'Oeudeghien. Et quand au bout d'une demi-heure de jeu, le marquoir affichait un cinglant 5-0 pour Grimminge dont les joueurs s'étaient contentés de jouer dans le jeu pour accumuler les «quinze» et compter les livrée hors cadre des Nordistes: 10 à 3! Mais, comme par enchantement, la félicité qui touchait les Flandriens s'envola en même temps que Sauvage trouvait ses marques au fond du jeu. Les livreurs de Grimminge commençaient également à décorder leurs services plus souvent qu'à leur tour. Avec un premier rechas outre de Sauvage, Dhaenens déflorait la marque maubeugeoise. Dans la foulée, ledit Sauvage livrait outre pour force le 7e «quinze» sur lequel Musch, qui avait pourtant mené 40-15, fautait dans le carré de service: 2-5. Avec le 4e envoi fautif, à 40 à 2, de Boeykens, Maubeuge était moins ridicule encore à 3-5. Et la partie de gagner en intérêt et d'animer quelque peu les spectateurs, moins nombreux que la veille... Face à Delhaise qui, à son deuxième passage dans le carré de service, avait, manifestement, dompté les spécificités du ballodrome brainois, Glenn Lievens s'appliqua aussi pour stopper l'hémorragie (6-3), mais de Cooman retardait l'échéance avec, à 40 à 2, son second service dans les roses. Et si Dhaenens sollicita encore avec succès le foncier flandrien, le jeu monta à 40 à 2, moment «choisi» par le grand-milieu ad intérim pour fauter dans le tamis et offrir la victoire à Grimminge.

Face à Baasrode, où manquait William Cassart, défendant les couleurs belges à l'Euro des jeunes à Valence en Espagne, Maubeuge s'octroya le jeu d'ouverture mais les livrées de De Winter remettaient les équipes à égalité, avant que De Vits ne profite de deux «baraques» de Sauvage pour mettre les siens au commandement. Trois larges clouèrent Delhaise dans son tamis. Navaux à la livrée (2 fautes) et Sauvage à la frappe (2 erreurs) concédèrent le 4-1. Van Impe dérapa deux fois à la livrée pour freiner l'envolée des siens, mais celle-ci dans le 7e jeu. À 5-2, Sauvage n'y était plus dans le tamis (4 larges), Frébutte parachevant la victoire de ses couleurs: 7-2.


La troisième éliminatoire en chiffres

LES TROIS LUTTES

Maubeuge - Grimminge 4-7

Baasrode – Maubeuge 7-2

Baasrode - Grimminge 7-0

LES ÉQUIPES

M. Mariaule a aligné:

Maubeuge: Thomas et Delhaise; Navaux, Dhaenens et Sauvage.

Grimminge: Boeykens et K. Lievens; Musch, de Cooman et G. Lievens.

Baasrode: De Winter et C. De Vits; G. Frébutte, Van Impe et Joos.

LE TECHNIQUE

> Grimminge 7 jeux (38 «quinze», perd 3 jeux de 40) bat Maubeuge 4 jeux (27 «quinze», perd 1 jeu de 40 et 1 jeu blanc). Balles outres. - Au rechas: Boeykens 2; de Cooman, Delhaise, Musch et Sauvage 1. À la livrée: Sauvage 1. Livrées mauvaises: Boeykens 5; Dhaenens et Navaux 4; de Cooman, Delhaise, K. Lievens et Sauvage 3; Thomas 2; G. Lievens et Musch 1.

> Baasrode 7 jeux (32 «quinze», perd 1 jeu de 40) bat Maubeuge 2 jeux (17 «quinze»). Balles outres. - Au rechas: Van Impe 1. Au contre-rechas: Navaux 1. Livrées mauvaises: Sauvage 6; Delhaise 4; De Winter 3; Navaux et Van Impe 2; De Vits, Dhaenens et Thomas 1.

> Baasrode 7 jeux (28 «quinze») bat Grimminge 0 jeu (12 «quinze», perd 1 jeu de 40 et 1 jeu blanc). Balles outres. - Au rechas: Frébutte 3; De Vits et Van Impe 2; de Cooman et Joos 1. Livrées mauvaises: De Winter 3; K. Lievens 2; Boeykens, de Cooman, De Vits et Frébutte 1.


Le programme de ce vendredi 27 juillet (15h): 1. Oeudeghien – Genappe; Acoz – vaincu 1; Acoz – vainqueur 1.

Arbitre: M. Dufey.


Les demi-finales (samedi 29 juillet)

Kerksken – Baasrode

Thieulain – vainqueur de vendredi

Finale entre les deux vainqueurs

Arbitre: M. Peeters.

© tam.be

En bref

Renforts. On peut toujours déplorer que les équipes ne se rendent pas aux tournois avec leur effectif au complet, mais l'on peut aussi se réjouir du comportement positif des renforts, comme ce fut le cas ce mardi à Mont-Gauthier où Arnaud Mathieu (Villers-le-Gambon, Ligue WB) remplaçait Corentin Schmit, après avoir déjà pallié l'absence de Tristan Schmit au tournoi de Mont-Gauthier, ayant même la joie de vivre la demi-finale contre Thieulain, et à Sirault où l'on retrouvait Valentin Aubert (Vaudignies, Ligue WB) qui, lui aussi, avait déjà été appelé par Ogy au tournoi de Mont-Gauthier. Ces deux jeunes ont profité de leur présence pour se mettre en évidence, démontrant tous les deux que les dirigeants de D1 feraient bien d'aller voir les étages plus bas pour faire leur recrutement. En voilà deux en tout cas qui ne feraient pas tache au sein de l'élite grâce à une livrée des plus intéressantes...

Arbitres. Après Pascal Dehantschutter qui n'avait plus le feu sacré et qui a préféré arrêter immédiatement, la rumeur fait circuler que d'autres arbitres pourraient arrêter leur carrière en fin de saison. On cite Patrick Tordeurs, Pierre Duhoux et Claude Maes. «Je suis effectivement en période de réflexion», acquiesce le «Sifflet d'Or» 2007. «Je ne veux pas faire la saison de trop. Je pourrais éventuellement encore dépanner en Ligue de temps en temps mais je pense que l'échelon national, c'est fini pour moi.»

Annuaire. L'annuaire du jeu de balle 2016, aussi appelé le «Mahau», est sorti de presse. Outre toutes les statistiques sur la saison 2016, il retrace également les années 1936 et 1937. On doit encore et toujours cet ouvrage à la famille Anciaux, Pol et Dominique. Pour l'obtenir (il est disponible dès maintenant au prix de 21€ frais d’envoi compris), il faut prendre contact avec Jean-Marie Dupont au 067/22.14.12 ou via mail dupontjeanmarie@skynet.be