Moteurs

Fêtant cette année ses 20 années d’existence, l’équipe américaine espère renouer avec le succès dès cette année.

Depuis l’an 2000, voitures jaunes et Corvette sont devenus des synonymes aux 24 Heures du Mans. Les féroces GT de Detroit affolent le public chaque année avec leurs V8 qui émettent un grognement si caractéristique des gros cubes américains. Après avoir vu la victoire lui échapper dans le dernier tour l’an dernier, les Américains reviennent dans la Sarthe pour retrouver cette 1ère marche du podium qui leur échappe depuis 2015.

Cette édition 2018 sera de surcroît importante pour Corvette Racing qui fête cette année ses 20 ans d’existence. On retrouvera également les Jaunes pour la 19e fois consécutive dans l’Ouest de la France. Et cette 19e participation est forte en chiffres pour les Yankees…

« Notre longévité au Mans est incroyable », souligne le manager du programme GT Doug Fehan. « Pour la 19e année consécutive, Corvette est présent avec deux voitures au Mans. Pour la 19e année consécutive, le groupe General Motors est représenté par des Corvette. Pour la 19e année consécutive, l’équipe Pratt & Miller s’occupe l’exploitation des C7.R. Nos deux pilotes de toujours que sont Oliver Gavin comptabilisent 19 victoires à eux deux. Quand nous avons décroché notre 1ère victoire en 2001, ce fut un fabuleux accomplissement. Alors, être parvenu à en décrocher huit est juste incroyable. »

Les Corvette ont subi la loi des Porsche et des Ford lors des essais libres et des qualifications. Les machines US perdront toutefois 5 kilos tandis que les GTE de Stuttgart et Dearborn en prendront respectivement 10 et 8 en vue de la course. Autant dire qu’on n’a pas baissé les armes chez les Vette.

« Evidemment, nous ne sommes pas là où nous souhaitons être », ajoute Fehan. « Mais l’équipe est très motivée. Jusqu’au dernier moment, nous allons redoubler d’astuces pour essayer de gagner en performance. L’objectif est plus que jamais de remporter une 9e victoire en 2018 pour célébrer nos 20 printemps. »