Moteurs

Fortunes diverses pour la colonie belge présente sur l’épreuve émiratie.

Les 24 heures de Dubaï sont traditionnellement la première grande épreuve internationale du calendrier sportif automobile. Les troupes belges étaient présentes en nombre, et le drapeau noir-jaune-rouge a flotté sur le podium. VDS Racing Adventures a en effet imposé sa MARC Ford Focus V8 n°58 dans la catégorie SP2. Raphaël Van der Straten, Karim Al Azhari, Grégory Paisse, Wolfgang Haugg et José Close ont archi-dominé la classe en dépit d’une touchette et le bris d’une pièce de suspension.

La meilleure prestation au classement général est néanmoins venue du MS7 by WRT. Après avoir longtemps revendiqué la victoire au scratch, l’Audi R8 LMS n°777 de Dries Vanthoor, Christopher Mies, Michael Vergers et Mohammed Bin Saud Al Saudi a rencontré quelques petits soucis pour terminer la course à la 7e place. C’est la Mercedes AMG-GT3 n°2 Black Falcon de Al Faisal-Haupt-Buurman-Piana qui s’est imposée devant la Porsche 911 GT3-R n°12 Manthey Racing de Klohs-Kern-Jaminet-Müller et la Lamborghini Huracan n°964 Grasser Racing de Ineichen-Ineicher-Bortolotti-Engelhart.

On notera également la 3e place dans la catégorie CUP1 pour Tom Boonen sur la BMW M235i n°154 du team QSR qu’il partage avec Jimmy De Breucker, Rodrigue Gillion, Mario Timmers et Simon Klemund. Top 15 au classement général pour Nico Verdonck sur la Ford GT3 n°8 du Lambda Performance. Autre performance belge à recenser, la 2ème place en classe 991-Am pour le jeune Glenn Van Parijs sur la Porsche 911 GT3 Cup n°26 du MRS-GT Racing.