Moteurs

Les quatre premiers sont regroupés en treize secondes au cap de 13h30.

Non, la situation est loin d’être figée alors que les 24 Heures de Spa entrent dans leur dernière ligne droite. La Bentley Continental n°7 de Gounon-Kane-Pepper ayant fait faillite suite à des problèmes de radiateur et de freins, ce sont les marques allemandes qui se taillent la part du lion. L’avantage revient actuellement à BMW qui a hissé deux de ses M6 GT3 aux deux premières places. C’est actuellement la n°34 du Walkenhorst Motorsport qui tient le bon bout face à la n°99 du ROWE Racing. Blomqvist-Eng-Krognes n’ont que 4 secondes d’avance sur Wittmann-Sims-Catsburg.

La chasse aux Bavaroises est menée par la Mercedes-AMG GT3 n°4 Black Falcon de Engel-Buurman-Stolz. Loin d’être la plus rapide, la belle étoilée a fait preuve d’une belle régularité et pointe à 8 seconde des leaders. Cela signifie qu’il n’y a aucun Belge sur le podium provisoire. Fred Vervisch est toutefois toujours le match puisque son Audi R8 LMS n°25 du Audi Sport Team Saintéloc est au 4ème rang, à 13 secondes de la BMW de tête. Pointant à 51 secondes, l’Audi R8 LMS n°29 Land Motorsport est toujours en lice pour la victoire mais ses chances sont évidemment moins grandes.

En Pro-Am, leadership pour la Ferrari 488 GT3 n°333 Rinaldi Racing de Keilwitz-Mattschull-Salikhov-Perel tandis que Bernard Delhez (Lamborghini n°9) est toujours de 2e de la Am-Cup derrière la Lamborghini Huracan GT3 n°77 Barwell Motorsport de Abra-Kujala-Machitski-Amstutz.