Moteurs

Si vous ne pouvez pas vous rendre en Allemagne pour assister au WRC, vous pouvez toujours faire un crochet par le Limbourg pour assister à l’événement motorisé de ce week-end en Belgique : les Eleven Sports 24 Hours of Zolder.

Cela fait depuis 3 ans que l’autre double tour d’horloge de notre royaume est en pleine renaissance après plusieurs éditions franchement catastrophiques. Cette année, le plateau gagne incontestablement en qualité avec plusieurs grands noms. Vanthoor, Kumpen, Longin, Vervisch, Radermecker, Rosoux, Bouvy, Van Hooydonk ou encore Dejonghe sont autant de patronymes ronflants au départ. A quelques heures du départ de l’épreuve limbourgeoise, nous avons retenu 3 enjeux majeurs pour cette édition 2017.

Les protos plus que jamais en mesure de gagner ?

Incontestablement les plus rapides sur un tour, les prototypes ont pêché par manque de fiabilité depuis leur introduction il y a quelques années. Mais comme le bon vin, ils se bonifient avec le temps. La Norma du Deldiche Racing était bien partie pour l’emporter il y a 12 mois avant d’être rattrapé par la guigne en dernière partie d’épreuve. C’est d’ailleurs cette même monture pilotée par De Cock-Piessens-Joosen-Dejonghe qui est la grande favorite chez les barquettes. Il faudra aussi surveiller la Norma du DVB Racing emmenée par les rapides Jeffrey Van Hooydonk et Gilles Magnus ainsi que celle du McDonald’s Racing qui a pu compter sur un certain Fred Vervisch pour signer la pole. Moins véloce que les machines françaises, la Wolf de Rosoux-Radermecker-Dupont-Pampel-Battryn pourrait faire la différence au niveau de la régularité.

La fin du règne du Belgium Racing en GT a-t-elle sonné ?

L’équipe Belgium Racing demeure invaincue aux 24 heures de Zolder depuis 2013 et dispose de gros bras comme Marc Goossens ou Jaap Van Lagen pour tenter de faire la passe de 5. Mais cette année, la famille Derdaele est tombée sur plus forte qu’elle en Belcar. Et si les Porsche ont la fiabilité comme carte maîtresse, les chances qu’une autre 911 s’impose dimanche à 16h sont réelles. On peut notamment citer la 911 No Speed Limit/Kronos de Bouvy-Coens-Van Dalen-Wartique-Despriet, 2e du championnat, la 911 MExT Racing dont le capitaine est un certain Dries Vanthoor mais aussi celle du PK Carsport avec Kumpen-Longin-Longin-Beliën. Chez les non-Porsche, la meilleure réplique viendra de la Lambo Huracan de Lagrange-Dumarey-Vanneste-Hoogaars, très en verve lors des essais, et la MARC BMW V8 animatrice du BGDC et pilotée entre autres par Nico Verdonck.

Qu’attendre de la participation de Tom Boonen ?

Les 24 heures de Zolder sont une course dont le noyau dur reste les pilotes amateurs qui veulent disputer une épreuve de 24 heures sans se ruiner. Un de ceux-ci est un certain Tom Boonen qui roule sur une Ford Mustang V8. Après avoir effectué son baptême aux 25h VW Fun Cup, notre ancien cycliste passe sur une grosse cylindrée. Il ne faut néanmoins pas attendre de grandes performances de la part de Boonen et ses camarades. La belle américaine a effectué ses débuts en course il y a seulement un mois et les inévitables maladies de jeunesse devraient être présentes. Dans ces conditions, l’objectif pour l’équipage sera de rejoindre l’arrivée. Dans les autres catégories, il faudra suivre la bagarre entre les nombreuses BMW de tous poils ainsi que la progression des bolides exotiques comme la RXC Domec ou la Lamera-Ford du Milo Racing.

La foule (toujours très nombreuse) sera aux anges ce samedi avec la séance de dédicaces derrière les camions à 12h avant de pouvoir admirer les voitures sur la grille de 14h30 à 15h30. Le départ de la course sera donné à 16h. Le prix d’entrée est à 30€ pour le week-end, 15€ pour le dimanche. L’épreuve pourra être suivie en live sur la chaîne ainsi que le site Eleven Sports. See you in Zolder !

Martin Businaro