Moteurs

La sécurité a dû intervenir hier vers 22h30.

Alors que cela avait été relativement calme sur la piste durant 24 heures, la vraie bagarre a éclaté, malheureusement au sens propre, hier soir vers 22h30 dans le paddock du Mans.

Les incidents se sont passés au niveau des hospitalités, placées dos à dos, de Porsche et de Toyota, les deux grands vainqueurs de cette 86e édition, les premiers en GT, les seconds pour la première fois au classement général.

« La bagarre a éclaté entre un mécanicien de Toyota et un de Porsche, » nous raconte un témoin qui démontait une structure sur place. « Cela a vite tourné en bagarre générale. Les coups sont partis. C'était assez violent. Je n'aurais pas osé m'en mêler. La sécurité a dû intervenir et les pompiers sont même arrivés. Heureusement car cela aurait vraiment pu mal finir. »

Selon un responsable de la sécurité, Toyota pourrait être pénalisé dans le futur pour le comportement de certains membres de leur équipe ayant visiblement déclenché les hostilités.

Il est vraiment triste que les grands rivaux des éditions 2015, 2016 et 2017 se soient quittés de cette manière. D'autant qu'ils n'étaient cette année pas directement opposés au classement...