Moteurs

La 1ère séance qualificative du jeudi a été marquée par un double drapeau rouge, le dernier précipitant la fin de la séance.

La 2e séance qualificative des 24 Heures du Mans 2018 fut pour la moins agitée. De nombreuses neutralisations sous « Slow Zone » pour des voitures immobilisées en bord de piste et surtout deux drapeaux rouges ont émaillé la séance.

Le 1er fut brandi suite à la sortie de Sven Müller (Porsche 911 RSR n°94) à Indianapolis et d’Andy Priaulx (Ford GT n°67) au Tertre Rouge. Le 2e fut causé par le crash de la Dallara n°47 Cetilar Villorba Corse pilotée par Giorgio Sernagiotto à la 1ère chicane des Hunaudières. Si la LMP2 est détruite, le pilote a pu s’extraire de son épave sans problème. La séance a été en conséquence interrompue à une trentaine de minutes de son terme mais l’ultime session nocturne débutera à 21h30, soit 30 minutes plus tôt, pour se finir à minuit.

Aucune amélioration importante à signaler parmi les voitures les plus en vue. La Toyota TS050 n°8 de Buemi-Alonso-Nakajima est toujours en pole devant la voiture-sœur n°7 de Kobayashi-Conway-Lopez et la BR1 SMP n°17 de Sarrazin-Orudzhev-Isaakyan. Triplé Oreca en LMP2 avec la n°48 IDEC Sport de Lafargue-Rojas-Chatin précédant la n°28 TDS Racing de Duval-Perrodo-Vaxivière et la n°26 G-Drive Racing de Rusinov-Vergne-Pizzitola.

Meilleur temps en GTE-Pro pour la Porsche 911 n°91 de Bruni-Lietz-Makowiecki devant la n°92 de Vanthoor-Estre-Christensen et la Ford GT n°66 de Pla-Mücke-Johnson. Pole provisoire en GTE-Am pour la Porsche 911 n°88 Dempsey-Proton de Cairoli-Al Qubaisi-Roda.