Moteurs

Le double tour d’horloge le plus convivial de Belgique disposera ce week-end à Francorchamps de sa grille de départ la mieux fournie depuis de nombreuses années.

Alors qu’elles ont désormais atteint leur âge de raison, les 24 heures 2CV de Spa-Francorchamps retrouvent un second souffle pour leur 33e édition en 2017. Ces dernières années, les grilles de départ fluctuaient entre 50 et 70 voitures engagées. Le temps où plus de 100 « dodoches » se tiraient la bourre sur le plus beau circuit du monde semblait alors bien révolu. Les 25 Heures VW Fun Cup, avec leurs Coccinelles plus rapides et plus fiables, avaient planté une bien douloureuse banderille dans le dos de l’épreuve créé dans les années 80.

Mais cette année, la présence en masse de Citroën C1 a tout changé. Certes, les citadines françaises sont moins véloces et moins grisantes que les 2CV de compétition, mais leur robustesse a été un argument-massue pour plusieurs teams belges, hollandais et anglais. Résultat, pas moins de 110 équipages ont rempli un bulletin d’inscription pour le double tour d’horloge qui demeure le moyen le plus accessible pour débuter en sport automobile dans notre Royaume. Par les temps qui courent, ça compte.

La victoire au général se jouera une fois de plus parmi les meilleurs spécialistes de la catégorie Hybride (bicylindre BMW 850cm³), qui seront pour la plupart renforcés par quelques têtes connues en Belgique. Victorieuse il y a 12 mois, la 2CV n°70 CGS de la famille Hooreman remettra son titre en jeu, tout comme l’équipe La Botte n°5 qui l’avait emporté en 2015. Attention également à la Dyane fluo n°44 du clan Honin, lauréate en 2014 et qui pourra compter sur l’ex-champion de Mégane Cup Jérôme Heinen et le désormais ex-rallyman Romain Degeer. Formation incontournable du paddock, l’équipe BNLL pourra compter 4 voitures, dont une pour l’ancienne gloire Claude Crespin, pour jouer la gagne. Et bien d’autres comme l’équipe KissMyDeuche avec un certain José Close en renfort, le team français Trapanelle et son joker belge Jordan Latragna ou les étudiants de l’ECAM et le pilote Belcar Marnik Battryn peuvent tirer leur épingle du jeu.

Deux équipages seront particulièrement sous les feux des projecteurs lors de ces 24h2CV 2017. A commencer par la Dyane n°48 aux couleurs de Cap 48, l’action de solidarité par excellence de la RTBF. La « dodoche » orange réalise un sacré coup médiatique en enrôlant les frères Jonathan et Kévin Borlée! Nos deux athlètes disputeront ainsi leur 1ère course automobile ce week-end. Reste à savoir s’ils seront aussi performants sur 4 roues qu’à pied. Les frangins seront épaulés par Lionel Vandercam, pilote paraplégique, mais aussi l’acteur Charlie Dupont, les journalistes Maxime Berger et Olivier Gaspard, ainsi que les pilotes Grégory Paisse et David Nevers. Engagé sur une C1, l’humoriste Arnaud Tsamère s’est offert une équipe de choc puisqu’il peut compter ni plus ni moins sur un certain Fred Bouvy, Pierre-Yves Rosoux, Romain Ickx (le fils cadet de Jacky), Julien Colette et Simon Tourneur. Du caviar assurément !

Les choses sérieuses débuteront samedi matin avec deux séances qualificatives de 10h00 à 10h45, et de 12h20 à 13h05. Sur le coup de 15h30, les « dodoches » s’élanceront pour un double tour d’horloge de course. Des courses de Citybug, qui rassemblent en sprint des Citroën et ses sœurs siamoises Peugeot 107 et Toyota Aygo, mais aussi la traditionnelle parade d’avant-course sont également au programme de ce week-end spadois où les conditions météorologiques indécises devraient jouer le rôle d’arbitre.