Moteurs

Maxime, Jean-Michel, Philippe et Romain Martin ont terminé à une très belle 8ème place à Spa-Francorchamps.

Il s’agissait assurément de l’équipage avec un grand E des 21ème 25 Heures VW Fun Cup à Spa. Notre pilote Aston Martin en WEC Maxime Martin, son papa Jean-Michel, son oncle Philippe et son grand frère Romain étaient au départ sur la VW Fun Cup n°399 de l’équipe DRM. A eux quatre, ils totalisent sept victoires aux 24 Heures de Spa-Francorchamps. La livrée ROWE-Belga de leur bête à bon dieu rappelait d’ailleurs cet impressionnant palmarès (4 victoires pour Jean-Michel, 2 pour Philippe et 1 pour Maxime).

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat fut assez impressionnant. Après s’être qualifiée 13e et avoir mené ponctuellement la course, la famille Martin allait étonner par son homogénéité pour finir à une très belle 8e place finale ! Soit une meilleure performance que les Van de Poele (23e en 2015) et les Ickx (76e en 2017) qui avaient également tenté l’aventure des 25 Heures en famille.

Ce beau résultat vient récompenser une course pleine de sagesse où la voiture n°399 n’a pas eu à rougir face à la concurrence, comme l’atteste Jean-Michel Martin. « Ce fut une très belle expérience », déclare le quadruple vainqueur des 24 Heures de Spa. « Nous avons su former à quatre un équipage très homogène et nous n’avons pas eu la moindre accroc. J’ai par ailleurs redécouvert la VW Fun Cup qui a fortement évolué depuis ses débuts au siècle dernier. Oui, je suis très content d’avoir vécu ce week-end en famille. »

Auteur d’excellents chronos alors qu’il renfilait casque et gants pour la première fois depuis plus de trente ans, Philippe Martin s’est montré séduit par cette découverte de la VW Fun Cup. « J’ai été surpris par le niveau de la VW Fun Cup où il faut se faire violence pour aller vite », confie-t-il. « Par rapport à mon époque, il faut rouler à fond jusqu’à l’arrivée. Nous aurions été contents de finir entre la 25ème et la 30ème place. Autant dire que finir 8ème nous comble. Mais j’avais 3 équipiers géniaux avec un Romain fantastique, un Jean-Michel égal à lui-même et un Maxime qui était un OVNI tant il allait vite. Que du bonheur ! »

Après le passage émouvant sous le drapeau à damier de la n°399 DRM Martin Family, Romain Martin regrettait que ce périple familial soit passé beaucoup trop vite ! « J’avoue être triste que cela soit ‘déjà’ fini », sourit Romain. « C’est passé à une telle vitesse car ce fut un week-end encore plus beau que ce que nous avions imaginé. Il n’y a eu aucune fausse note. Je tire mon chapeau à DRM Motorsport, son patron Matthieu de Robiano et à notre ingénieur Damien qui ont été irréprochables. »

Cette participation familiale au double tour d’horloge familial restera à jamais gravée dans la mémoire de la famille Martin qui aura passé un week-end de rêve. « Quelle belle aventure ! », reconnaît Maxime Martin, qui s’est payé le luxe de prendre la tête de la course en début d’épreuve. « En plus d’être une superbe performance, cette 8ème place est la conclusion d’une belle histoire où nous avons partagé notre amour pour la course automobile sur une même voiture. J’en profite pour remercier nos partenaires mais aussi les gens de DRM Motorsport qui nous ont offert une excellente voiture et nous ont permis d’évoluer dans une très bonne ambiance. Quant à moi, après ce week-end 100 % plaisir, je vais retrouver mes différents programmes sportifs avec Aston Martin Racing. »

Avec cette beau projet familial réussi sur toute la ligne, les Martin viennent d’écrire une très nouvelle très belle page de leur histoire sportive.