Moteurs

Chamboulement de la hiérarchie à l’issue des qualifications, l’équipage de Fernando Alonso prenant une option pour la victoire !

Coup de tonnerre dans le ciel de Spa-Francorchamps. Après avoir signé une pole position retentissante pour les 6 Heures WEC sur le toboggan ardennais, la Toyota TS050 Hybrid n°7 a vu tous ses chronos réalisés en qualifications annulés. En cause, une déclaration erronée concernant l’outil mesurant le débit d’essence dans la LMP1 nippone.

La sanction est sévère puisque Kamui Kobayashi, Mike Conway et José-Maria Lopez s’élanceront non seulement depuis la pitlane mais devront en plus attendre que la dernière voiture du plateau ait fini son 1er tour pour prendre la piste ! Autant dire que décrocher la victoire relève de la mission impossible pour l’infortuné trio.

Un rebondissement qui fait les affaires de la voiture-sœur sur laquelle on retrouve un certain Fernando Alonso, épaulé par Kazuki Nakajima et Sébastien Buemi. L’Espagnol se retrouve bien malgré lui en pole position pour sa toute première course en WEC. La Toyota n°8 s’élancera aux côtés de la Rebellion-Gibson n°1 pilotée par André Lotterer, Neel Jani et Bruno Senna.

Le départ des 6 Heures de Spa-Francorchamps sera donné à 13H30 ce samedi.

Classement LMP1 : 1. Buemi-Alonso-Nakajima (Sui-Esp-Jap – Toyota TS050 Hybrid) en 1:54.962 ; 2. Jani-Lotterer-Senna (Sui-All-Bré – Rebelion R13-Gibson) à 1.463 ; 3. Laurent-Beche-Menezes (Fra-Sui-USA – Rebellion R13-Gibson) à 2.030 ; 4. Aleshin-Petrov (Rus-Rus – BR1-AER) à 3.285 ; 5. Webb-Kraihamer-Dillmann (GB-Aut-Fra - ENSO CLM-Nismo) à 3.735