Moteurs

Le programme de Skoda Belgium en rallye, pour lancer Achiel Boxoen, démarrera ce week-end à Bocholt.

Skoda Belgium a profité d'une séance d'essais à Clavier pour inviter la presse à rencontrer Achiel Boxoen tranquillement, avant ses grands débuts en R5 en Championnat de Belgique.

"C'était ma 3ème séance de roulage avec la toute nouvelle Skoda Fabia R5 du team SXM," explique le jeune Flandrien, sélectionné par l'importateur belge, avec l'aide de Freddy Loix, pour succéder à ce dernier comme pilote officiel de la marque. "Après une prise en mains, j'ai participé au Leptines Rally, avec Freddy à ma droite. Il semblait satisfait de ma prestation. Aujourd'hui, j'ai pu parcourir 100 km en essais. Freddy m'a d'abord emmené dans la Skoda pour me donner quelques conseils. Ensuite, il m'a laissé rouler avec mon copilote. C'est très important de bénéficier d'un coach comme lui. La première fois que je suis monté en voiture avec lui, j'étais très impressionné. Mais avec le temps, nous sommes devenus amis. Le courant passe très bien entre nous."

L'annonce du choix du jeune pilote retenu par Skoda avait suscité beaucoup de critiques. Mais il faut plutôt se réjouir que certains importateurs continuent à investir en rallye.

"Nous avons dû nous battre pour garder un programme en rallye, car il aurait été facile d'exploiter les résultats des pilotes privés qui roulent en Skoda," explique Catherine Van Geel, porte-parole de Skoda. "En soutenant un jeune, nous espérons rajeunir l'image de Skoda. Freddy Loix colle quand même son image sur cette opération inspirée à la base par lui. Il n'a pas intérêt à ce que ça tourne mal. Achiel est en tout cas très motivé, il écoute, il comprend ce qu'on lui dit et il progresse constamment. Nous avons décidé ensemble de le faire passer directement en R5 parce que parfois, le passage du R2 au R5 s'avère difficile."

Freddy Loix insiste sur la progression de Boxoen: "A Tielt, sa prestation était encourageante. Au Wallonie, il a commis une erreur. Ça m'a un peu fait plaisir car ça lui montrait que j'avais raison de le mettre en garde. A Estinnes, je l'ai d'abord laissé s'habituer à la Fabia R5, sans notes. Puis je lui ai donné des conseils de pilotage et il a signé des scratches. Maintenant, il aura le reste de la saison, avec Wervik avant Ypres, pour forger son expérience. Il doit rouler un maximum en terminant ses courses. Il sera tôt assez de signer des performances l'an prochain."

Achiel Boxoen entend bien saisir sa chance: "J'ai roulé en karting dès l'âge de 3 ans, mais j'ai toujours voulu faire du rallye par la suite. Je vais donc entamer mes courses à mon rythme et essayer de prester en fin d'épreuve."