Moteurs Emmener un passager durant une compétition automobile, cela surprend, même si ce n’est pas une première.

Dans les rallyes du Championnat du Monde ou au Paris-Dakar, chaque pilote est évidemment secondé par un équipier dont le rôle est essentiel. Premiers jobs : lire les notes, pointer à l’heure, motiver son pilote ou le calmer s’il prend trop de risques. Durant l’âge d’or du sport automobile, les fous du volant étaient également accompagnés. Pour éviter une panne définitive ou pour changer une roue, un mécanicien prenait place aux côtés du conducteur.

Désormais, c’est aussi possible dans certaines formules de course mais le but est uniquement festif. Un invité prend place sur le siège passager et profite du spectacle. C’est saisissant mais toutes les règles de sécurité sont de mise. Depuis vingt ans, c’est une spécificité de la VW Fun Cup qui a même créé une catégorie biplace.

Désormais, une autre discipline - la Coupe SsangYong RX - propose la même opération de relations publiques. Ainsi, quatre de nos lecteurs, vainqueurs d’un concours, ont été bien… décoiffés par Angélique Detavernier ! Ils étaient ravis.

Malgré la météo très capricieuse le matin, les spectateurs étaient en nombre sur la butte du circuit. Ils assistèrent à plusieurs sprints, comptant pour le Championnat de Belgique de rallycross et pour la Coupe SRX, remportée par Raf Van Belle devant Farinaux-Léonard et Patrick Hein. Les favoris Lémeret et De Ridder furent les malheureux du jour. N’empêche, De Ridder est le nouveau membre de la galaxie Zelos. Il participera aux cinq manches européennes du Championnat du Monde RX2 et s’il répond à l’attente, il gagnera ses galons afin de rejoindre un jour les caïds. Ils reviendront à Mettet, le sourire aux lèvres, les 12, 13 et 14 mai prochains pour la manche belge du Championnat mondial.