Bas Leinders voit la vie en rose

O. d.W.. Publié le - Mis à jour le

Moteurs

Notre ex-pilote de F1 s’amuse nettement plus en proto qu’au volant d’une GT

FRANCORCHAMPS C’est la surprise du chef. Voici à peine trois semaines, on a appris la participation de Bas Leinders et Maxime Martin aux 24H du Mans sur un proto Morgan-Judd LMP2. Et si la nouvelle recrue du RACB National Team est retenue à Zandvoort en ADAC GT ce week-end, son capitaine et équipier en Blancpain est déjà à pied d’œuvre au pied du Raidillon.

“Nous sommes ici pour préparer Le Mans”, confie un Baske tout heureux de pouvoir à nouveau réutiliser ses visières : “La dernière fois ici, c’était en 2004, le vendredi du GP avec la Minardi.”

Très vite dans le coup, le pilote d’Overijse a retrouvé ses sensations de la monoplace : “Je m’amuse nettement plus et je suis plus compétitif qu’en GT. J’aime sentir le grip, l’appui aéro, c’est comme cela que j’ai été éduqué dès le kart. Il y a trop de roulis avec les GT.”

Il se sent même plus à l’aise que dans l’Aston Martin LMP1 au volant de laquelle il a fini 7e des dernières 24H du Mans. “Je n’avais aucun feeling de l’arrière et on n’a jamais pu la pousser.”

Sans chercher les derniers dixièmes “pour ne pas risquer de faire une bêtise” , Bas a signé hier le 18e chrono, le 8e de sa catégorie à 1.5 de la pole en LMP2. Aujourd’hui, il prendra le départ pour un double relais avant de céder le volant à son équipier, le riche Danois David Heinemeier Hansson.

“Un bon gentleman driver. Il découvre Spa et tourne à 2 secondes. Sans Max, le podium est toutefois hors d’atteinte ici.” Ce qui ne l’empêche pas de voir la vie en rose... fluo, la couleur originale de son proto OAK n°35. “Au moins, on nous voit de loin. La seule chose qui me dérange c’est de devoir porter une veste bleue et orange au-dessus de ma combinaison. Cela jure. Il va falloir changer cela pour le Mans...”



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner