Moteurs

Guillaume Dilley ne dramatise pas le fait qu'il n'ait pas été retenu parmi les finalistes de la sélection Hyundai pour le WRC2. Il veut terminer la saison belge en force à l'East Belgian Rally puis dans le Condroz.

Guillaume Dilley a eu l'honneur d'être repris dans la première sélection de 16 jeunes pilotes issus du monde entier invités par Hyundai Motorsport à une première phase de tests en vue de dénicher le meilleur jeune talent actuel pour lui faire disputer l'an prochain le Championnat du Monde des Rallyes 'WRC2', c'est-à-dire le niveau juste inférieur à la compétition suprême. Guillaume a ainsi été convoqué au siège de Hyundai Motorsport, à Alzenau en Allemagne, pour une entrevue avec le jury formé pour procéder à cette sélection. Un jury composé du Français Michel Nandan, Team Principal, de notre compatriote Alain Penasse, Team Manager, de l'Italien Andrea Adamo, responsable du département compétition Clients, et de l'Allemand Stefan Henrich, responsable marketing et communication.

Malheureusement, le Bruxellois n'a pas été repris parmi les huit pilotes appelés à participer à la deuxième phase de la sélection, constituée notamment de tests sur terre et sur asphalte. Mais il ne dramatise pas: "Je suis déjà très content d'avoir été repris dans la première sélection de 16. Ça fait plaisir car ça montre que les efforts que je fais depuis plusieurs années ne passent pas inaperçus. C'est une forme de reconnaissance de mes prestations et de mon engagement. Je n'ai pas été étonné de ne pas accéder à la finale car, honnêtement, je pense qu'il n'y avait pas un pilote dans le groupe de 16 qui méritait d'en être éliminé. Le niveau était très élevé, avec plusieurs pilotes ayant déjà une belle expérience en Championnat du Monde."

© T. David

Plus frustrant pour Guillaume est le fait que, maintenant qu'il roule en R5, il doit se contenter d'un programme plus léger pour des raisons budgétaires évidentes.

"C'est un choix. Il était logique que je passe à la catégorie R5. J'ai préféré opter pour une voiture originale. Plus récente que les autres R5 actives actuellement en BRC, la Hyundai i20 devait faire ses maladies de jeunesse. Malgré cela, je pense avoir montré de belles choses lors de mes trois rallyes cette année, Spa, le Wallonie et Ypres. Dans ce dernier, j'ai été rapidement éliminé par une sortie de route mais les chronos étaient bons. Le Wallonie me laisse quelques regrets car j'étais très bien parti. Je rencontre souvent de petits problèmes ayant de lourdes conséquences. A Jambes, j'ai perdu la 3ème place pour 5/10 de seconde dans la toute dernière spéciale."

Guillaume veut maintenant terminer la saison en beauté: "L'avantage de rouler moins est que j'ai plus de temps pour prendre des contacts et chercher des budgets. Je suis bien avancé dans mes démarches pour disputer l'East Belgium Rally à la fin du mois. Bien entendu toujours avec la Hyundai i20 R5 alignée par le Burton Racing avec la collaboration de Hyundai Motorsport. Et il est pratiquement acquis que je serai aussi au départ du Rallye du Condroz. Ce sont deux très beaux rallyes que j'apprécie. Je vais essayer d'y décrocher de bons résultats pour pouvoir faire valoir quelques atouts dans la préparation de la saison prochaine. Si nous n'avons pas de soucis, je pense que nous pouvons réaliser de belles choses à Saint-Vith et à Huy. Hyundai fait en tout cas tout ce qu'il faut pour que je puisse m'aligner dans les meilleures conditions. C'est motivant de sentir un tel soutien."