Moteurs

Après sa déroute de l’Omloop Van Vlaanderen, l’ex-pilote Peugeot a choisi d’en rester là.

Kris Princen aurait-il pu imaginer pareil scénario avant le départ de l’Omloop Van Vlaanderen la semaine dernière ? Crédité d’une avance de 4 points sur son principal rival Vincent Verschueren, le pilote de la formation Skoda-BMA achevait la 1ère journée de l’épreuve en tête du rallye roularien, avant d’être victime d’une sortie de route éliminatoire dès la 1ère spéciale du samedi !

Verschueren n’en demandait pas tant pour s’imposer du côté de Roulers et faire pencher la balance en sa faveur, le pilote à la Fabia R5 Conxion étant désormais leader du championnat pour 16 points d’avance. La suite du match Princen-Verschueren n’aura hélas pas lieu. Dans un communiqué repris par le BRC, Kris Princen a indiqué qu’il ferait l’impasse sur l’East Belgian Rally et le Rallye du Condroz-Huy, soit les deux dernières épreuves de la saison.

Une décision prise pour des raisons budgétaires mais aussi à cause du sentiment de n’avoir plus rien à jouer au classement. "Nous n’avions de toute façon pas le budget pour être au départ à Saint-Vith pour l’East Belgian Rally", déplore Kris. "Louper cette épreuve nous condamne définitivement dans la lutte pour le titre. Et rouler au Condroz pour le simple plaisir de rouler, vu les budgets nécessaires pour engager de telles autos, c’est impensable…"

"La saison est en effet terminée pour nous,", confirme son copilote Peter Kaspers. "C’est d’autant plus frustrant qu’au Condroz, Kris se comporte généralement très bien. Je vais désormais attendre le montant de la réparation de l’auto, avant de décider de la suite en ce qui me concerne…"

"Il s’agit d’une issue regrettable, certes, mais ne comptez pas sur le team pour se plaindre", conclut Bernard Munster, responsable de BMA. "Je tiens à remercier Kris et Peter pour cette collaboration, même s’il est toujours difficile de rester sur un échec. Des erreurs, j’en ai moi-même commises dans ma carrière. Cela fait partie de ce sport."

Mais le forfait de Princen ne signifie pas pour autant que sa désormais ancienne Fabia ne sera pas de la partie à Saint-Vith et à Huy entre les mains d’un autre pilote : "On devrait néanmoins revoir la Skoda Fabia R5 en seconde partie de saison", souligne Bernard Munster. "Elle est en effet disponible à la location désormais. Les intéressés peuvent nous contacter."

Dans l’optique du championnat, Verschueren est plus que jamais grandissime favori pour l’obtention du titre. Le Néerlandophone possède un total de 84 unités contre 68 pour son seul rival encore en lice, Kevin Abbring (Peugeot 208 T16). Mais comme la Lionne n’est pas aussi compétitive que la Fabia R5 fluo, la balance penche clairement en faveur de Verschueren qui possède un avantage mathématique mais aussi matériel !