Moteurs

Première victoire d’un pilote étranger aux Boucles depuis 1994.

Celle-là, on ne l’avait pas vue venir. Débutant aux Legend Boucles de Bastogne, en retrait lors de la journée du samedi, Bryan Bouffier a surpris tous les observateurs ce dimanche. Au volant de la Ford Escort MK2 n°6 de Rallying Solutions, le Français a frappé fort lors de la journée ‘terre’ de ce dimanche en signant 4 scratches consécutifs. La crevaison de François Duval dans la RT15 d’Auby Fays allait permettre au pilote M-Sport en WRC de prendre pour la tête dans la catégorie Legend.

Bouffier n’allait plus être rejoint et remportait cette édition 2018 du RAC Spa. « Un grand jour pour nous », exultait Bryan. C’est la 1ère fois en 24 ans qu’un pilote étranger remporte les Boucles. Il faut en effet remonter à 1994 et le succès de François Chatriot sur une Toyota Celica, à l’époque où le rallye se disputait encore dans un format moderne, pour voir un pilote non-belge sur la plus haute marche du podium. Un bail, en bref…

François Duval (+ 131 pts) se console avec la médaille d’argent au volant de sa Ford Escort MK1 à la mécanique Pinto 8 soupapes nettement moins performante. Le garagiste de Cul-des-Sarts peut regretter sa crevaison qui l’a sûrement privé de la victoire. « Nous avions gardé les pneus d’hier et n’avons pas mis de pneus renforcés… alors que les chemins étaient très cassants », admettait François. Troisième place pour le régional de l’étape Fred Caprasse (Ford Escort MK2, + 198 pts).

Grand perdant de la journée de dimanche, Bernard Munster (Porsche 911 RS, + 310 pts) termine à la 4e place après avoir tapé dans la 1ère spéciale de la journée, ce qui a faussé la géométrie de sa Porsche. Big Bernie termine in extremis devant Fred Bouvy (Porsche 911 Gr.3, + 313,25 pts), bien revenu après sa sortie de la veille.

Sixième place pour Grégoire de Mevius (Porsche 911 RS, + 437 pts), auteur que quelques beaux chronos sur la terre. Romuald Thirion (Opel Ascona, + 447 pts), Bernard Delhez (Opel Kadett, + 515,40 pts), Tim Pearcey (Ford Escort MK2, + 705 pts) et Renaud Verreydt (Ford Escort MK1, + 759 pts) entrent dans le Top 10.

Quant à Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul, les deux compères ont mené leur démoniaque Opel Corsa A jusqu’au sommet de la feuille des chronos. Mais en raison de certaines pièces spéciales animant leur bombe teutonne, Thierry et Nico n’apparaîtront pas dans le classement final.