Moteurs

Deuxième victoire d’affilée en Floride pour la marque américaine.

Débarrassée des Acura et comptant plus d’une minute d’avance sur sa plus proche rivale, la Cadillac Dpi n°5 du Action Express Racing a succédé à la monture similaire du Wayne Taylor Racing au palmarès des 24h de Daytona. Filipe Albuquerque, Christian Fittipaldi et Joao Barbosa ont bouclé 808 tours, ce qui leur permet de battre le record de distance.

La Cadillac n°31 de Felipe Nasr, Mike Conway, Eric Curran et Stuart Middleton prend la 2e place, de quoi offrir le doublé au constructeur américain et à l’équipe de Bob Johnson. L’Oreca LMP2 n°52 CORE Autosport de Dumas-Duval-Braun-Bennett a signé un sans-faute pour terminer à la 3e place. Les trois premiers ont terminé dans le même tour.

L’équipe United Autosports était hyper-médiatisée avec ses deux équipages de choc. La Ligier n°23 de Fernando Alonso, Lando Norris et Phil Hanson a été retardée par des problèmes de freins ainsi qu’une crevaison. D’où une lointaine 38e place finale, à 90 tours de la Cadillac victorieuse. Mais l’équipage s’est montré performant et a fréquemment pointé aux avant-postes lors de la 1ère partie de l’épreuve.

Et Alonso s’est montré enchanté par sa 1ère expérience sur une course d’endurance. « Nous étions la 2e ou 3e voiture la plus rapide en piste », souligne l’Espagnol. « Sans nos problèmes, le podium au minimum était jouable. Mais je me suis bien amusé. J’étais triste quand je terminais chacun de mes relais. Ce fut assurément une belle expérience. ». La 2e Ligier JS P2 du team, la n°23 de Bruno Senna, Paul di Resta, Will Owen et du Belgo-Suisse Hugo de Sadeleer, termine quant à elle au pied du podium.

En GTLM, les deux Ford GT du Chip Ganassi ont signé un implacable doublé. Jusqu’à cinq heures du terme, la n°66 de Dirk Müller, Sébastien Bourdais et Joey Hand était en tête mais a dû finalement laisser la victoire à la voiture-soeur de Ryan Briscoe, Scott Dixon et Richard Westbrook. Derrière les Corvette officielles qui terminent aux 3e et 4e places, Laurens Vanthoor (Porsche n°912) achève les 24H de Daytona au 6e rang de la catégorie. Le Belge a notamment été pénalisé par le manque de vitesse de pointe de sa monture.

Victoire Lamborghini en GTD avec la Huracan n°11 du team Grasser GRT emmenée par Mirko Bortolotti, la Franck Perera, Rolf Ineichen et Rik Breukers. 13e place dans la catégorie pour Louis Machiels (Lambo n°19).