Moteurs

La boucle matinale de cette 1ère journée du Condroz 2017 a été marquée par les problèmes chez de nombreuses têtes d’affiche.

La structure BMA aura trusté le haut de l’affiche ce samedi matin au Rallye du Condroz. Mais les troupes de Bernard Munster sont passées par toutes les émotions. Le principal coup de théâtre de cette 1ère boucle était l’impressionnante sortie de Ghislain de Mévius (en photo) dans l’ES4 de Wanzoul. Alors leader depuis le coup d’envoi du rallye, le jeune Brabançon est parti en tonneaux, la Skoda Fabia n°14 finissant sa cabriole au milieu de la route. L’aîné de la fratrie de Mévius et son copilote Johan Jalet sont heureusement indemnes. La spéciale était logiquement neutralisée, tous les autres pilotes jusqu’au n°73 recevant un temps forfaitaire.

Un autre homme fort du clan BMA était également en difficulté puisque Guillaume Dilley était victime de problèmes de transmission sur sa Skoda Fabia. La R5 tchèque a achevé l’ES5 de Villers-le-Bouillet avec 2 roues motrices. Heureusement, les couleurs du team verviétois sont sauves avec le leadership de Kris Princen. Le Limbourgeois est virtuellement leader du championnat de Belgique des rallyes puisque son rival Vincent Verschueren est 6e alors qu’une 4e place au minimum suffit à ce dernier pour être champion.

Mais le pilote de Saint-Trond n’a que... 0.1 d’avance sur un Kevin Abbring (Peugeot 208 T16 DG Sport) en état de grâce en fin de matinée puisque le Hollandais de Peugeot Belgique-Luxembourg a collé plus d’une seconde à tous ses rivaux dans Villers-le-Bouillet ! Principale victime de la neutralisation de Wanzoul, Cédric Cherain (Citroën DS3 R5) est 3e avec 10.7 de retard sur Princen. Le Top 5 est complété par Adrien Fernemont (Ford Fiesta R5) et Manu Canal-Robles (Skoda Fabia WRC), esseulé en RC1 après le crash de Michael Albert dans l’ES3 de Forseilles.

C’est actuellement la soupe à la grimace chez les Citroën boys. Après avoir rectifié la face avant de sa DS3 suite à une petite incursion hors-piste dans Forseilles, François Duval est 9e derrière Guillaume de Mévius (Peugeot 208 T16) et Xavier Bouche (Skoda Fabia R5). Bruno Thiry est 10e, trois échelons devant Kevin Demaerschalk. On notera également la 14e place d’Yves Matton, seulement 14e après ses déboires dans Ben-Ahin, premier tronçon chronométré de la journée.

La spéciale de Marchin fut fatale à la Porsche 911 de Francis Lejeune, transmission out. Quant à Cédric De Cecco (Peugeot 208 T16), il fut victime d’un… capot baladeur qui lui a fait perdre un temps précieux dans les deux premières spéciales, dans Ben-Ahin et Marchin.

Le rallye repartira à 14h09 pour le 2e passage dans Ben-Ahin. Suivront ensuite Perwez-Marchin (14h28), Forseilles (16h52), Wanzoul (17h19) et Villers-le-Bouillet (17h45).