Moteurs

Le Français Cyril Despres (Peugeot) a remporté la 2e spéciale du Dakar-2018 disputée autour de Pisco et pris la tête du classement général, dimanche, lors d'une journée dominée par la marque au lion.

Despres a bouclé les 267 kilomètres chronométrés en 2 h 56 min 51 sec, soit respectivement 48 sec et 3 min 08 de mieux que ses deux coéquipiers, Stéphane Peterhansel et Sébastien Loeb.

"C'est une bonne journée", a déclaré Despres, en quête de son premier sacre en auto après cinq succès en moto. "C'est la première fois que la 3008 Maxi roulait dans des espaces comme ça. Elle a été efficace."

Loeb, 29e samedi en raison d'un problème de freins, a lui aussi été rassuré: "C'est beaucoup mieux qu'hier. On a fait une bonne spéciale. L'objectif est de survivre au Pérou sans perdre trop de temps", a résumé le pilote alsacien, 4e du général à 6 min 09 de Despres.

Toyota a de son côté vécu une journée difficile, son leader qatarien Nasser Al-Attiyah terminant 8e à 14 min 51. Il recule au cinquième rang du général, à 12 min 50 du leader français.

La deuxième étape, truffée de pièges, avec des dunes et 90% de hors-piste, a aussi été la dernière pour l'Américain Bryce Menzies (Mini) victime d'un accident. C'est le premier abandon majeur de cette édition.

A titre exceptionnel, les autos se sont élancées en premier, avant les motos, les organisateurs ayant décidé d'épicer la course. Les deux-roues ont donc démarré à 08H34 heure locale (13H34 GMT).

La troisième étape reliera lundi Pisco à San Juan de Marcona, toujours sur la côte Pacifique du Pérou (502 km dont 295 de spéciale).


Motos: Barreda (Honda) gagne et prend la tête du général

L'Espagnol Joan Barreda (Honda) a remporté en moto la 2e étape du Dakar 2018, 40e du nom, disputée autour de Prisco au Pérou sur une spéciale sablonneuse de 267 km, dimanche.

Joan Barreda, qui s'adjuge sa 20e étape sur le Dakar, prend du même coup les commandes au classement général devant le Français Adrien Van Beveren (Yamaha), 2e de l'étape du jour à près de 3 minutes (2:54). L'Autrichien Matthias Walkner (KTM), à 4 minutes 24 secondes complète le podium de la spéciale. Tenant du titre et vainqueur la veille, le Britannique Sam Sunderland (KTM) a terminé 7e à 6 min 01 sec.

Jeroen Ramon, seul motard belge, déjà très distancé la veille lors d'une première étape de 31 km, était encore très loin au premier pointage.

Joan Barreda, 34 ans, est arrivé sur le Dakar avec l'ambition de le gagner, après sa cinquième place de la dernière édition.

"Il y a eu plusieurs parties assez compliquées en navigation, mais j'ai pu prendre un bon rythme et gagner du temps sur tout le monde", a déclaré le natif de Castellon. "Je persévère depuis plusieurs années maintenant et je travaille beaucoup. La prochaine étape, c'est de gagner le Dakar, mais c'est très dur d'y arriver, on prend beaucoup de temps."

Le Français Van Beveren ne se formalisait par sur sa seconde deuxième place de suite. "J'ai fait une bonne spéciale. J'ai beaucoup appris car j'ai ouvert", a réagi le pilote de Yamaha.

"Garder mon propre rythme, c'est l'objectif. Je ne fais pas attention au résultat étape après étape. J'ai envie de continuer à progresser, c'est ça mon objectif", a-t-il poursuivi.

Lundi, la troisième étape, toujours au Pérou, verra les concurrents rallier Pisco à San Juan de Marcona avec 296 km de spéciale.