Moteurs

Le favori français Sébastien Loeb a abandonné le rallye Dakar. Mercredi au Pérou, le pilote Peugeot a d'abord perdu énormément de temps, s'ensablant à deux reprises dès l'entame de la 5e étape entre San Juan de Marcona et Arequipa. Daniel Elena, son copilote de toujours, s'est ensuite blessé lors d'une réception d'une dune et n'est plus en mesure en continuer la course.

Le nonuple champion du monde des rallyes et son copilote monégasque Daniel Elena, qui ouvraient la route, ont d'abord concédé 2 heures 45 minutes dans les 50 premiers kilomètres de l'étape. La paire est restée bloquée pendant près de 25 minutes sur une dune, après seulement cinq kilomètres de course, avant de s'ensabler à nouveau peu après.

Aidé par un camion, le duo français a pu repartir mais Daniel Elena s'est blessé au coccyx. "Il hurle dès que je roule à plus de 30 km/h", a déclaré Loeb. "Pourtant, je suis un dur à cuire, mais là ce n'est pas possible. Si j'avais quelque chose au bras ou si c'était simplement le sternum, pourquoi pas. Mais là...", a déploré Elena.

Vainqueur de la 4e étape, Loeb était deuxième au général, à 6:55 de son coéquipier Stéphane Peterhansel.

Victoire du leader Peterhansel 

Le Français Stéphane Peterhansel (Peugeot) s'est imposé dans la 5e étape du Dakar-2018, entre San Juan de Marcona et Arequipa au Pérou, et a accru son avance au classement général, alors que son principal rival, son coéquipier Sébastien Loeb, a été contraint à l'abandon.

Peterhansel, qui a devancé mercredi les Toyota du Néerlandais Bernhard ten Brinke et du Sud-Africain Giniel de Villiers, affiche désormais 31 min 16 sec d'avance sur son coéquipier espagnol Carlos Sainz et 1 h 15 min 16 sec sur Ten Brinke.

Joan Barreda (Honda) remporte la 5e étape et se rapproche de la tête

Joan Barreda (Honda) s'est imposé au terme des 266 kilomètres chronométrés de la 5e spéciale du rallye Dakar, disputée entre San Juan de Marcona et Arequipa mercredi au Pérou. L'Espagnol a devancé l'Autrichien Matthias Walkner (KTM) et l'Argentin Kevin Benavides (Honda). Barreda a signé le temps de 3h19:42, repoussant Walkner à 10:26 et Benavides à 12:20. Grâce à ce succès, le second après celui dans la 2e spéciale, l'Espagnol effectue un bond au général, toujours dominé par le Français Adrien van Beveren (Yamaha). Treizième au départ mercredi, Barreda est désormais 4e avec 7:33 de retard sur van Beveren au classement général provisoire.

Le podium se tient en quelques secondes. Benavides est 2e (à 1:00) et Walkner 3e (à 1:14).

Jeudi, les motards disputeront la 6e étape, la dernière avant le jour de repos à La Paz. Ils quitteront le Pérou, au départ d'Arequipa, pour rejoindre la Bolivie et sa capitale après 760 kilomètres, dont 313 km chronométrés.

Jeroen Ramon, seul motard belge au départ, a dû abandonner dimanche, ayant de grosses difficultés à franchir les dunes au guidon de sa Yamaha.