Moteurs

L'info émane de la très sérieuse BBC et a été confirmée par un membre de l'équipe japonaise. Soucieux de remporter la triple couronne (Le Mans, Indianapolis, Monaco), Fernando Alonso participera, en juin prochain, à la prochaine édition des 24 Heures du Mans pour le seul grand constructeur encore engagé en LMP1 suite aux retraits de Porsche et Audi, à savoir Toyota.

Seule face à des teams privés en LMP1 et LMP2, mais surtout seule face à elle-même, la firme nipponne a trouvé le moyen en s'adjugeant les services de l'Espagnol de donner un plus grand retentissement à un probable succès (même s'il faut encore terminer la course) faute de concurrent sérieux.

Le pilote McLaren-Renault en 2018 ne devra cette fois pas rater de GP pour relever ce nouveau défi puisqu'il n'y a pas de concurrence de date. Alonso a déjà annoncé sa participation en juin prochain aux 24H de Daytona (en compagnie du réserviste McLaren Lando Norris et de Paul Di Resta) aux commandes d'un proto LMP2 United Autosport, l'équipe de son patron Zack Brown.

Il est fort probable qu'Alonso participe à d'autres manches du WEC et notamment la seule course préparatoire au double tour d'horloge dans un calendrier allégé, à savoir les 6H de Spa-Francorchamps le 5 mai, soit une semaine avant le début de la saison européenne de F1 à Barcelone.